Publié le 14 Jun 2024 - 18:25
BAISSE DES PRIX DE PRODUITS DE GRANDE CONSOMMATION

Les Ziguinchorois attendent que la mesure soit effective

 

Tout en saluant la décision, des Ziguinchorois interrogés ont différemment apprécié la série de mesures prises par le gouvernement visant à alléger la charge financière des ménages. Ils disent attendre l’effectivité de  la baisse des prix annoncée pour mesurer son impact sur leurs bourses.

 

Moïse, comme l’appellent familièrement ses camarades, est un jeune coiffeur établi au quartier Boucotte-Sindian. Les deux bracelets aux couleurs du Pastef qu’il porte à la main droite indiquent clairement son appartenance au parti d’Ousmane Sonko. Informé de l’annonce par le gouvernement de la baisse des produits de grande consommation, il pense que la mesure vient à son heure et permettra de soulager les familles. Il demeure convaincu qu’il s’agit d’un premier jet et que dans six mois, d’autres baisses vont suivre. Pour lui, cette mesure doit aussi concerner  l’électricité  qui coute relativement cher.

Retrouvé sous un manguier en train de jouer aux dames, N. Ba  relève que la réduction des prix de denrées a toujours posé  problème. ‘’Il faut attendre l’effectivité de la mesure. Vous savez mieux que moi que souvent, les commerçants refusent d’appliquer les décisions de l’État parce qu’ils disent disposer de stocks de deux, voire trois mois’’, a indiqué M. Ba.

Tout en saluant la mesure, il pense que cette baisse est insuffisante, notamment en ce qui concerne le pain. Comme pour Moïse, M. Camara trouvé  en train de négocier le prix d’un mouton, pense que cette réduction de prix doit aussi concerner l’électricité.  Attendant que la mesure soit effective, il dit s’occuper, pour l’heure, du bélier pour la Tabaski.

Livrant son point de vue, Dame Bèye, responsable des jeunes de l’Alliance pour la République (APR) à Ziguinchor, salue la mesure. ‘’C’est une  bonne nouvelle. Mais la baisse est insuffisante’’, dit-il. Pour lui, le gouvernement doit faire des efforts supplémentaires. Sur le prix du sac de riz, M. Bèye estime que les ménages risquent de ne pas sentir cette baisse, puisqu’à Ziguinchor le kilogramme de riz se vend soit à  600 soit à  650 F CFA.  Pour le prix du ciment, il soutient que la mesure arrange les populations de Dakar et environ. Les transporteurs vont encore poser la question du transport au niveau de certaines régions comme Ziguinchor. Il faut attendre que les acteurs régionaux se rencontrent pour mieux mesurer l’impact de cette baisse annoncée.

Pas encore au courant de l’annonce,  le jeune conducteur de Jakarta rencontré au niveau d’un ‘’Arrêt Jakarta’’ au quartier Kobitern souhaite  que cette baisse concerne aussi le prix de l’essence. ‘’Pourquoi attendre après la Tabaski ? C’est bien, mais  la baisse est insuffisante. On attendait mieux’’, clame une vendeuse de mangues.

HUBERT SAGNA (ZIGUINCHOR)

Section: 
TRAGÉDIE DE BOFFA BAYOTTE : Le procès en appel s’ouvre mercredi à Ziguinchor
DGA Police nationale
CHEIKH TIDIANE DIEYE À TOUBA : ‘’Ce n’est pas possible pour le gouvernement rentrant de régler tous les problèmes…’’
SÉNÉGAL : La migration interne dans tous ses états
COOPÉRATION INTERNATIONALE : Le Sénégal et la Gambie signent trois accords
DISTRIBUTION DE L'EAU POTABLE EN ZONE URBAINE ET PÉRI-URBAINE : Le Forum social sénégalais accule la multinationale Suez
ZONE DES NIAYES – ACCES A L’EAU, AUX TERRES, AUX FINANCEMENTS… : Les craintes et propositions des maraîchers
CRÉATION D’UN MINISTÈRE DU CULTE AU SÉNÉGAL EN 2025 : Ousmane Sonko veut une « révolution » dans la gestion des affaires religieuses
Hub régional des urgences
Opération Interpol
Violences basées sur le genre
Émigration irrégulière
DRAME À KOLDA : Deux enfants âgés de 11 et 12 ans retrouvés morts noyés dans une rivière
HOMICIDE VOLONTAIRE : Il tue d’un coup de fusil le berger M. Sow
SON HONNEUR ET SA RÉPUTATION SALIS PAR DEUX ADOLESCENTES : A. Keita, jugé pour détournement de mineures, blanchi par le tribunal
URGENCES SANITAIRES EN AFRIQUE – RÉUNION DU GROUPE CONSULTATIF TECHNIQUE : Des experts veulent renforcer le soutien de l'OMS
SAINT-LOUIS : COLÈRE DES PÊCHEURS ARTISANAUX : Les compagnies BP et Kosmos vilipendées
MATAM - SERVIETTES HYGIÉNIQUES RÉUTILISABLES : L'AMFE distribue 300 kits dans trois postes de santé
ASSISES DU SECTEUR DES TRANSPORTS : El Malick Ndiaye pour l'élaboration des stratégies répondant aux besoins présents du secteur
Sénégalais libérés