Publié le 30 Jan 2012 - 15:31
BEAUTÉ - CONCOURS MISS SÉNÉGAL 2012

Profils et ambitions des candidates

 

DAKAR

 

 

Penda Ly, passion pour la mode et la non violence

Sur son mètre 75 pour 50 kilos, Penda Ly, 21 ans, est la représentante de la région de Dakar. Teint clair, yeux impressionnants, elle est étudiante en deuxième année à Sup De Co. Elle suit aussi des cours d’anglais. Penda Ly a beaucoup de classe et de la prestance. Ce qu’elle trouve injuste, ce sont les violences. Raison pour laquelle elle veut faire de la lutte contre la violence son combat si elle est élue Miss Sénégal. Sa participation au concours s’explique par sa passion pour la mode.

 

 

 

THIÈS 

 

 

Mariam Thiam, fana de bons mets et sensible au cancer du col de l'utérus

Sa beauté accroche fatalement le regard de ceux qu’elle croise. Une beauté discrète et raffinée. Mariam Thiam, 19 ans, représente la région de Thiès. Élève en classe de 1ère au ''Cosef Com'' de la capitale du Rail, Mariam n’en est pas moins bonne cuisinière. Le plat qu’elle sait le mieux faire, c'est le mafé (sauce à la pâte d'arachide chicorée) à la viande. Si elle est l'élue, la jeune femme entend investir ce statut dans la lutte contre le cancer du col de l’utérus.

 

 

 

MATAM

 

 

Youma Sall, obsession du diadème et émue par les enfants de la rue

Teint noir, jambes interminables, jolie sourire, Youma Sall, 18 ans, défend les couleurs de la région de Matam. Elle espère gravir la plus haute marche du podium, aujourd’hui. Élève en classe de 2nd Littéraire au CSPA de Dakar, Youma voudrait aider les enfants de la rue en général, ceux qui mendient en particulier.

 

 

 

FATICK

 

 

Coumba Faye, bac en ligne de mire et sensible à la petite enfance

Tout aussi belle, Coumba Faye est ''terminaliste'' au lycée Amadou Coumba Ndoffène Diouf de Fatick. D’une noirceur d’ébène, comme le chante Senghor, Coumba, 21 ans, 1m 80 pour 48 kilos, compte obtenir son parchemin cette année. Si elle devenait ambassadrice de beauté sénégalaise, son rêve le plus cher est de défendre la petite enfance.

 

 

 

KÉDOUGOU 

 

 

Ray Hanatou Diallo, pour le droit et l'éducation des tout-petits

La représentante de Kédougou, Ray Hanatou Diallo, est étudiante en première année à la Faculté de droit de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD). Ray Hanatou, 22 ans, se veut déjà avocate du droit à l'éducation des tout-petits de sa région. Teint clair, taille ''coca'', Ray Hanatou paraît timide. Elle lève à peine les yeux pour regarder les gens malgré son impressionnant mètre 80.

 

 

 

MBOUR 

 

 

Yacine Diouf, inspirée par Aïcha Faye et les chérubins

La Petite Côte est défendue par Yacine Diouf, 21 ans. ''Élève moyenne'', comme elle le confie, Yacine est un cœur sensible aux enfants. Elle voudrait être leur protectrice. Teint marron, la jeune femme d’un mètre 80 se voyait, déjà toute petite, incarnant l’ex-miss Sénégal Aïcha Faye.

 

 

 

SAINT-LOUIS 

 

 

Mame Coumbel Guèye, la bonne étoile contre l'avortement clandestin

Elle a failli ne pas participer à l’aventure miss Sénégal. Une autre avait été désignée miss Saint-Louis alors qu'elle ne remplissait pas les critères. Elle sera disqualifiée au profit de sa première dauphine Coumbel, 20 ans. L'étudiante à Orbit Suptic de Saint-Louis espère que son étoile scintillera ce soir encore. Elle fera, en cas de sacre, sien le combat contre l’avortement clandestin.

 

 

 

KAOLACK

 

 

Ndèye Marie Diaw, pour le droit des affaires et des orphelins

Kaolackoise très classe, dans un ensemble tailleur, Ndèye Marie Diaw, 22 ans, est une étudiante en deuxième année de Droit des affaires à l’université Dakar Bourguiba. Elle a toujours voulu se présenter à un concours de beauté, mais ses parents étaient contre. Ils voulaient qu’elle ait son baccalauréat au moins. Se voyant déjà arborer la couronne tant convoitée, elle voudrait se battre pour les orphelins en participant à l’érection de pouponnières à travers le pays.

 

 

 

ZIGUINCHOR 

 

 

Victoire Sambou, si bien nommée pour la petite enfance

Discrète et timide, Victoire Sambou, 19 ans, miss de la région de Ziguinchor s’est présentée à l’élection miss Sénégal sur proposition d’un sponsor de son école où elle suit des cours en classe de Terminale littéraire. En classe de 3e déjà, elle était sacrée miss collège Sacré-Cœur de Ziguinchor. Pourquoi pas miss Sénégal alors ? Teint clair, 1m 74 pour 50 kilos, la si bien nommé Victoire aimerait couver la petite enfance si elle gagne.

 

 

 

ESPAGNE 

 

 

Juliette Marie Thérèse Sylva, pour être l'hôtesse des enfants abandonnés

La diaspora sénégalaise vivant en Espagne est représentée par Juliette Marie Thérèse Sylva. Déjà distinguée deuxième dame d’Afrique lors d’un concours à Saragosse, en Espagne, elle vient à l’assaut de la couronne nationale. Celle qui a vécu en Espagne depuis ses quatre ans est hôtesse de l’air de formation. Teint noir ébène, 1 mètre 75 pour 56 kilos, Mlle Sylva, 19 ans, veut être au service des enfants en luttant contre leur abandon.

 

 

 

TAMBA 

 

 

Aïcha Sam, fashion et porte-flambeau de valeurs culturelles

Très fashion, Aïcha Sam, représentante de la région de Tambacounda, se distingue par un piercing et une coiffure de star. Aïcha ne voudrait pas seulement représenter l’emblème de la beauté sénégalaise avec son teint noir, mais elle entend également porter le flambeau de toutes les valeurs intellectuelles et culturelles. Très grande sur son mètre 80 et âgée de 18 ans, Aïcha étudie au Lycée Mame Cheikh Mbaye de Tamba en classe de seconde.

 

 

 

ITALIE

 

 

Maguette Diagne, le secours des malades délaissés, sa cuisine

C’est à ses 16 ans que Maguette Diagne est partie rejoindre ses parents en Italie. Un mètre 76 pour 58 kilos, cette jeune de 22 ans a suivi une formation en cuisine. Elle sait faire presque tous les plats sénégalais comme italiens. Elle compte bien rentrer dans la Botte italienne avec la couronne de la Teranga. Elle se dit peinée par les malades délaissés dans la rue.

 

BIGUÉ BOB

Section: 
ITW - SATOU BAMBY (ARTISTE-MUSICIENNE) : "Je veux être dans les annales comme Youssou Ndour et Coumba Gawlo"
DIARRA SOW, DIRECTREUR GENERAL DE L’OFFICE DES LACS ET COURS D’EAU : Une spécialiste de la gestion intégrée des ressources en eau aux commandes de l'Olac
Le Festival de jazz de Saint-Louis accueille des artistes de renom
PORTRAIT DE PAPE ALÉ NIANG : Itinéraire d’un journaliste insoumis  
AICHA BA DIALLO, ACTRICE : Une étoile à l’écran
SORTIE DE L’ALMBUM ´´SSP’´ : Omzo Dollar entend corriger les jeunes rappeurs
NOUVEL ALBUM DE CARLOU D : Le ‘’Baye Fall’’ surfe sur les sommets
DEUXIÈME ALBUM DU PIONNIER DE L'URBAN GOSPEL : Scott s’ouvre à de nouvelles sonorités
COMPILATION ‘’DEFATI DARA’’ : Gaston regroupe vingt-neuf artistes
APRÈS UNE LONGUE ABSENCE : Dip revient avec ‘’LFLF’’
MAGGY MAMY, SLAMEUSE, AUTEURE DE LA TRILOGIE "ELLE.S'' : Un coup de maître
NOUVEL ALBUM : Adiouza met à exécution son ‘’Plan B’’
PREMIÈRE ÉDITION DE TRACE AWARDS : Le triomphe de Viviane Chidid
38e ANNIVERSAIRE DU DANDE LENOL : Baaba Maal invite les mélomanes au Grand Théâtre
MUSIQUE : Khady Pouye, artiste dans l’âme
SISTER LB (ARTISTE RAPPEUSE) : L’avocate des femmes
RENTRÉE 2023-2024 – ‘’GRAINE DU POUVOIR’’, ‘’ÉCHÉANCES’’, ''MARIAMA'', 'POLYGAME''... Des fictions pleines de rebondissements, d'émotions et de rires sur Sunu Yeuf
ENGAGEMENT ET DIPLOMATIE Baaba Maal au Sommet annuel des Nations Unies
OBSÈQUES DE JEAN-PAUL D’ALMEIDA : Fly high, Angel JP
Jp D’Almeida