Publié le 4 Jun 2024 - 20:28
CONSOLIDATION DE LA PAIX AU SÉNÉGAL

Le Conseil interreligieux du Sénégal pour la paix  engage le combat

 

Conseil interreligieux du Sénégal pour la paix (CIRSP) est un outil de construction et de consolidation de la paix, d'abord, et du développement, ensuite.

 

Conservation de la paix, du vivre-ensemble, etc. Les initiatives pacificatrices ont pullulé ces dernières années. Le Conseil interreligieux du Sénégal pour la paix (CIRSP), qui naîtra officiellement dans cinq jours, rentre un peu dans ce cadre.

Mue exclusivement par la paix, mais aussi le développement, cette nouvelle structure  compte lancer officiellement ses activités samedi prochain. Elle se veut aussi un condensé de toutes obédiences religieuses du pays, pourvu qu'elles viennent en paix. “Cette initiative a pour but essentiel la culture et la consolidation de la paix dans notre pays. Certes, le Sénégal est cité en exemple partout à travers le monde pour sa paix légendaire, pour son vivre-ensemble, mais nous ne devons pas dormir sur nos lauriers pour autant. La structure que nous mettons en place vise justement un renforcement de notre tranquillité”, a prêché Denis Ndour, coordonnateur du comité ad hoc du CIRSP.

Ce dernier, qui espère la présence du président de la République Bassirou Diomaye himself, le 8 juin prochain au lancement de leur initiative, parle aussi de cette paix comme étant le préalable à tout envol économique. “Partant de cette paix réconfortée, nous parlons aussi de développement. Ce sont d'ailleurs des concepts connexes, l'un appelle l'autre. Tout ça pour vous dire qu'il s'agira également de mener des actions d'ordre économique.

Se substituant à M. Ndour, l'imam Mass Diène souhaite que le collectif soit une entité “formelle” et à but non lucratif. À l'instar de son prédécesseur, il a réitéré que le CIRSP “œuvre uniquement pour la paix et le développement”. Partant du fait qu'ils ont reçu la “bénédiction” de tous les “chefs religieux”, M. Diène estime aussi que le Conseil interreligieux du Sénégal pour la paix va s'atteler au “règlement et à la prévention des conflits”.

 

Mamadou DIOP

Section: 
Abdou Latif Coulibaly
FONDS POLITIQUES ET SPÉCIAUX DE LA PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE : Le « trou noir » dans l’architecture de la finance publique
FONCIER À THIÈS : Le collectif de Mbour 4 demande la levée de la suspension des activités sur leur site
LOGEMENT SOCIAL : Une priorité pour le gouvernement
AMINATA TOURÉ BROCARDE LES OPPOSANTS DU DUO DIOMAYE-SONKO : La stratégie du bouclier et du glaive
THIERNO BOCOUM, PRÉSIDENT DU MOUVEMENT AGIR : "On a un président par intérim "
KOLDA/ BÉNÉFICIER DES INFRASTRUCTURES SOCIALES DE BASE DE L’ÉTAT : Les populations de cinq localités de la commune de Saré Bidji réclament un lotissement
THIÈS - APRÈS LA DÉCLARATION DE BDF : Les ouvriers réclament leur part de Mbour 4
ÉLECTIONS AU SÉNÉGAL : Les acteurs se penchent sur les plaies du système
SAINT-LOUIS : GOUVERNANCE DES RESSOURCES NATURELLES EN AFRIQUE : L’AJA pour une plus grande implication des citoyens
CENT PREMIERS JOURS ET FACE À LA PRESSE DE DIOMAYE : L’APR sans gants
OPPOSITION : Une bataille de positionnement  
RENÉGOCIATION DES CONTRATS : Diomaye dévoile sa stratégie
FISCALITÉ, FONDS POLITIQUES, AES… : Diomaye sans masque
Adji Mbergane Kanouté
FACE-À-FACE DU PRÉSIDENT BASSIROU FAYE AVEC LA PRESSE : Les notes d’Alioune Tine
RETOUR IMMINENT DE KARIM WADE DEPUIS LE QATAR : Le PDS sur les pas des législatives de 2017
ASSEMBLÉE NATIONALE
Fronde chez Thierno Alassane Sall
NOMINATIONS AUX POSTES DE RESPONSABILITÉ : Diomaye et Sonko prennent leur temps