Publié le 22 May 2024 - 21:20
Déformation du discours de SONKO

De la flétrissure sémantique à la noyade lexicale

 

À vouloir trop vite critiquer sans base solide, on fait étalage de son ignorance.
 

Le discours de SONKO est d'une haute facture sur le plan de la langue ( niveau de langue), de la communication...
 

Un esprit éclairé qui sait écouter et comprendre, intellectuellement honnête, dira que SONKO a affiché son opposition farouche, il s'est même montré comme un va-t-en-guerre contre le phénomène. il a dit en ces termes : "il est alors,  évident que les velléités extérieures de nous imposer, l'importation de modes de vie et pensées contraires à nos valeurs, risque de constituer un nouveau casus belli..."
 

Le terme casus belli signifie : acte qui peut entraîner une rupture avec une puissance et causer la guerre.
 

Donc, SONKO a dit à Mélenchon, en français facile : si vous continuez à nous imposer vos modes de vie, cela risque d'être une source de rupture entre nous, voire une guerre.
 

Sur le plateau de Seneweb, Aly Khioudia DIAW a fait une pratique de sociolinguistique ( une théorie de la linguistique qui traite des relations entre langage, culture et société) pour expliquer l'emploi du mot "toléré", à l'aune du Code pénal et du comportementalisme sénégalais.

Sidy SARR
Journaliste- Enseignant en Journalisme

et Communication 

Section: 
Notes de lecture sur le livre du Professeur Makhtar Diouf : AFRIQUE : VOIES DE DEVELOPPEMENT. Surmonter les pesanteurs et… 
LETTRE OUVERTE À SON EXCELLENCE, MONSIEUR LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE, CONCERNANT LES RELATIONS ENTRE LE SÉNÉGAL ET ISRAËL
Recevoir un Ambassadeur, un acte normal, ordinaire pour toute autorité de la République
Doyen Alioune Tine, vous permettez
Monsieur le Premier Ministre, vous avez mieux à faire Nous avons besoin d’un chef de gouvernement pas d’un chef de clan ou de guerre
Faut -il criminaliser l’homosexualité ?
LA BCEAO PASSE ENCORE UNE FOIS Â COTÉ DE L'ESSENTIEL : IL URGE DE D'ORGANISER LES ASSISES DE LA MONNAIE DANS L'UEMOA
Inédit et rassurant … la CITY valide le PROJET
UN EXTRAIT DU LIVRE DU DOYEN ALLA KANE SUR LES PROBLEMES FONCIERS : « Les Problèmes fonciers au Sénégal : un imbroglio tenace Quelle solution ? »
Haute autorité de la justice
le régime  de l’APR dans une phase d’ENTROPIE
UNITÉ, CRITIQUE, UNITÉ EN NOTRE SEIN POUR CONSOLIDER ET PARACHEVER LA VICTOIRE DU POUVOIR SOUVERAINISTE AU SENEGAL
Contribution ouverte aux Assises de la justice sénégalaise
LE FINANCEMENT DE L’AGRICULTURE : UN MAILLON IMPORTANT POUR ATTEINDRE LA SECURITE ALIMENTAIRE ET CONTRIBUER A LA CREATION D’EMPLOI A TRAVERS L’ENTREPRENARIAT
LA JUSTICE AU SENEGAL : Réformer ou refonder ?
L’Etat et la révolution citoyenne
L’EXORDE & LE BATACLAN… : Saint-Louis : Sur des airs amers
Réformes intentionnelles et assises de la Justice : Monsieur le Président, gardons-nous de perdre du temps
L’UNION AFRICAINE A SOIXANTE ANS
Les Assises nationales de la Justice, entre logique de continuité et volonté de rupture ?