Publié le 6 May 2012 - 12:25
MALI

Les arrestations de hauts gradés de l'armée se poursuivent

 

Au Mali, la situation reste tendue dans la capitale Bamako depuis les affrontements du début de la semaine entre des forces fidèles au régime déchu et les ex-putschistes.

 

Des affrontements qui ont fait au moins 22 morts et des dizaines de blessés. Les habitants sont confrontés à de nombreux barrages et points de contrôle, surtout à la tombée de la nuit. Les interpellations se poursuivent également, notamment parmi les hauts gradés de l'armée.

 

La situation demeure très tendue dans la capitale malienne. Les interpellations de hauts gradés de l'armée se poursuivent. Celle du commandant de zone de Sikasso, le colonel Abdulaye Cissé, est confirmée. Arrêté par ses hommes, il a été conduit à Bamako.

 

L'ancien directeur de la sécurité de l'Etat, le général Hamidou Sissoko, appelé également « Man » a, lui aussi, été arrêté. Il était le chef d'état-major particulier du président Amadou Toumani Touré avant son renversement.

 

Vendredi 4 mai 2012 au soir, c'est un des fils de l'ex-président malien Alpha Oumar Konaré qui a été mis aux arrêts. Il s'agit du commandant Malamine Konaré, pilote de l'armée de l'Air, affecté aux services anti-terroristes. Il avait été remercié il y a une semaine.

 

A l'heure qu'il est, l'Association malienne des droits de l'homme assure ne pas savoir où sont détenus ces hauts gradés. De source proche de la junte, d'autres arrestations sont à prévoir. La liste des personnes impliquées de près ou de loin dans l'offensive des bérets rouges de lundi 30 avril 2012 est longue, nous confie une source militaire.

 

La traque continue donc en ville, à la recherche des bérets rouges qui se cachent encore et de ceux qui les ont soutenus. Cette nuit, des tirs ont d'ailleurs été entendus dans le quartier du camp de Djicoroni.

 

En ville, les check points se sont multipliés la nuit. Les contrôles sont serrés, voire musclés. Les personnes qui n'ont pas de papiers sont automatiquement conduites au camp 2 de la gendarmerie de la capitale pour vérification. Plusieurs chancelleries étrangères ont conseillé hier, vendredi 4 mai, à leurs ressortissants de ne pas sortir après 21h00.

 

rfi

 

Section: 
INTÉGRATION AFRICAINE : La ‘’teranga’’ gabonaise à Dakar  
COLONEL ABDOU AZIZ NDAW : ‘’La politisation de notre diplomatie est regrettable’’
ACTIVISTES GUINÉENS ARRÊTÉS
LEGISLATIVES EN FRANCE : La Pen de Bardella
Les défis de l'Alliance des États du Sahel (AES) et l'avenir de la libre circulation en Afrique de l'Ouest
CEDEAO/AES : Duel des sommets entre Abuja et les juntes militaires
Guerre à Gaza : Israël envoie une délégation à Doha pour négocier la libération des otages
Législatives en France : Fin du dépôt des candidatures, plus de 210 désistements pour éviter des triangulaires
Présidentielle en Mauritanie : Mohamed Ould Ghazouani réélu, selon les résultats provisoires officiels
FRANCE - ÉLECTIONS LÉGISLATIVES : L'extrême droite aux portes de Matignon, Macron désavoué
DES SUITES DE TORTURES : L’ancien chef de l’armée guinéenne meurt en prison
Niger: un groupe politico-militaire enlève le préfet de Bilma et exige la libération de l’ex-président Bazoum
Trois semaines de tensions intercoréennes.
BURKINA-MALI-NIGER : La répression pour masquer l’échec
Burkina Faso : « enlèvement » de l’oncle et ancien compagnon de lutte de Thomas Sankara
En devenant producteur de pétrole, « le Sénégal va avoir plus des marges de manœuvre pour transformer son économie »
AFFAIRE « AIRE GUINEE » : La Guinée lance une commission rogatoire contre Cellou Dalein Diallo
SUCCESSION DE MOUSSA FAKI À LA TÊTE DE L'UNION AFRICAINE : L'opposant kenyan Raila Odinga en pole position
MONTÉE EN PUISSANCE DU RASSEMBLEMENT NATIONAL : La ‘’peur bleue’’ des immigrés en France  
Procès du massacre du 28-Septembre en Guinée : La défense de Moussa Dadis Camara tente de dédouaner l'ex-chef de la junte