Publié le 13 Jan 2012 - 16:29
NOUVEL ALBUM

Nana Cissokho évite le piratage avec ''Dioumadioulo''

Nana Cissokho

 

C'est une rengaine, le piratage et les dessous de tables empêchent les artistes sénégalais de s’épanouir. Ce qui les pousse à sortir des albums loin de leur Sénégal natal. A l'instar du fils et héritier du défunt grand koriste Soundioulou Cissokho, Nana qui a préféré sortir son dernier album ''Dioumadioulo'' (hommage à son défunt père en Mandingue) en Suisse.

 

 

''Les dessous de table retardent la musique sénégalaise. Il est très difficile de sortir un album, ici (au Sénégal, NDLR). Tu dépenses des millions et les gens piratent ton œuvre et la vendent moins cher. Tu investis pour perdre'', s’est plaint le lead vocal du groupe ''Nana.n.kho'', hier, lors d'une conférence de presse à Dakar.

 

 

L'artiste explique avoir fait toutes ses prises de sons à Dakar, puis est retourné en Suisse avec son album. ''Je suis allé sécuriser au maximum l’album en Suisse. Aujourd’hui, nul ne peut le graver. Pour le télécharger sur le net, il faut une carte de crédit'', a-t-il dit plutôt fier de pouvoir faire échec à la contrefaçon. Toutes ces garanties en poche, Nana Cissokho, qui affirme avoir fait toutes les grandes scènes suisses, est réconforté et rassuré.

 

 

L'album, que l'artiste musicien a décidé de sortir au Sénégal, porte neuf (9) titres dont le morceau phare ''Kandara Bamodi''. Dans cette chanson, Nana parle de l’héritage de son défunt papa. De même, il a dédié un titre, ''Touba Mbacké'', au défunt Khalife général des mourides Serigne Saliou Mbacké. Sur des notes de mbalax, Nana chante toute la grandeur et la simplicité de l’homme. La religion a ainsi toute sa place dans cette production avec le tube ''Abdou Ndiaye'', un vieux roi musulman dictateur qui impose sa religion et combat toutes les pratiques animistes. ''Soxna si'', un mélange d’afro et de notes latinos, donnent aux femmes leur place dans cet album. Pour sa promotion, le musicien envisage une série de concerts à travers Dakar pour les fêtes de fin d’année.

 

Bigué BOB

Section: 
NOUVELLE PRODUCTION : Xalam 2 célèbre ses 50 ans de carrière avec "Retour aux Sources"
RÉPARTITION DROITS AUDIOVISUELS : Un peu plus de 100 millions donnés aux artistes
CARAVANE NATIONALE MOBICINÉ : ‘’Le mouton de Sada’’ va faire le tour du Sénégal
RECHERCHES - TIRAILLEURS SÉNÉGALAIS : Près de 500 enregistrements audio réceptionnés à l’Ifan
ALBUM REGGAE - CHANGEMENT CLIMATIQUE, MANIPULATION DE MASSE… : Mam J Ras Soul dénonce tout dans ‘’Mensonge’’
BAMAZI TALLE - COLLECTION DWELL : Cet artiste qui explore les traditions africaines
DANSE SPORTIVE : Douze jeunes pépites bénéficient du savoir-faire belge
PASSATION DE SERVICE AU GRAND THÉÂTRE : Le DG sortant liste ses réalisations
Hommage à Amadou Mahtar Mbow
Présentation de l'album "Poétesse" : Samira Fall sort 12 poèmes musicaux
PROFIL - RICH WANEH (RAPPEUR) : L’ambassadeur des cultures américaine et sénégalaise
CONFÉRENCE DE PRESSE CLÔTURE FESTIVAL DE JAZZ DE SAINT-LOUIS : Le nouveau directeur du comité d’organisation prône l’élargissement des perspectives
32e ÉDITION DU FESTIVAL DE JAZZ DE SAINT-LOUIS : Mansour Faye invite le ministère de la Culture à prendre en charge l’événement
‘’BEAUTÉ MAUDITE’’ DE NDÈYE MARIÈME DIOP : La célèbre chronique adaptée à l’écran
Ouverture Festival Jazz
BOB MARLEY
SAINT-LOUIS : 32e ÉDITION DU FESTIVAL INTERNATIONAL DE JAZZ L’appui de l’État attendu impatiemment
MATAM – LITTÉRATURE : Mamoudou Sidy Ba remporte le Prix Silima 2024
STLOUIS’DOCS 2024 : Le Grand Prix décerné au film ‘’Coconut Head Generation’’ d’Alain Kassanda
AVENEMENT DU PRESIDENT BASSIROU DIOMAYE FAYE : Le changement à la tête du Sénégal est « important » et « positif », selon le cinéaste Abderrahmane Sissako