Publié le 22 Sep 2018 - 16:55
THIONE SECK (LEADER DU RAM DAN)

‘’Seuls les ‘bodio bodio’ critiquent Waly’’

 

Le leader du Ram Dan reprend du service. Très en verve et des fois sur un ton taquin, Thione Ballago Seck a fait face à la presse, hier. Pendant plus de 3 tours d’horloge, il a évoqué des questions liées à son projet d’albums intitulés ‘’Thione Seck à gogo’’ et ‘’Cedeao en chœur’’. Le leader de Ram Dan s’est aussi prononcé sur son séjour carcéral, le concert de son fils Waly Seck à Genève. Morceaux choisis.

 

‘’Si Waly était le fils de Youssou Ndour…’’

‘’Concernant le concert de Genève, je dis bravo à Waly. Il a de l’audace. Que personne ne compte sur moi pour que je lui caresse dans le sens du poil. S’il avait échoué, j’allais le dire. Sur une salle qui compte 9 500, Waly a rempli les 5 500 places. Je suis fier de lui. C’est mon sang qui circule dans ses veines. Je suis son père. Il a de l’audace. Il ose ce que beaucoup n’osent pas. Le pays devrait le féliciter et non le critiquer. Mais bon, c’est normal, car il est le fils de Thione Seck. Moi son père, j’ai encaissé beaucoup de coups durant ma carrière. C’est pour me récompenser que Dieu m’a offert Waly. S’il était le fils de Youssou Ndour, d’Ismaïla Lo ou de Baba Maal, il n’allait pas être l’objet de critiques subjectives. Je lui avais dit que tout ne serait pas facile pour lui, car il est le fils de Ballago. Il doit être encouragé, car il a osé. Il a un bon cœur. Il dépense sans compter.

Moi son père, j’ai une fois joué sur scène en Suisse, je n’avais que 350 personnes. Les organisateurs m’avaient félicité, car c’était un record. Je lui demande de relever d’autres défis. L’année prochaine, qu’il se fixe comme objectif de jouer dans d’autres lieux plus convoités par les personnes du monde de la musique. Sur ce point-là, il a tout mon soutien. Ceux qui entretiennent cette polémique inutile et puérile, ce sont des ‘’bodio bodio’’. Ceux qui connaissent la Suisse savent qu’il n’y a pas trop d’Africains, encore moins des Sénégalais.

C’est vrai que je ne suis pas d’accord avec lui sur certains points. Je lui dis juste qu’il doit faire attention à certaines personnes qui l’entourent. Des gens viennent chez moi pour rapporter des infos sur lui, donc il doit faire attention. S’il prend les conseils d’autrui, c’est son problème. Je dois être son miroir.  Je lui demande de faire attention avec certaines personnes de son entourage. Il doit savoir faire la différence entre ceux qui veulent son avancement et ceux qui le suivent que pour leurs propres intérêts.’’

‘’C’est une fois en prison que j’ai compris que j’ai été victime d’un coup monté’’

‘’J’avais beaucoup réfléchi durant ma période de détention préventive de 8 mois. Les gens qui étaient à l’origine de cela m’avaient offert un contrat alléchant qu’aucun artiste n’oserait refuser. C’était 105 contrats. Leur plan était tellement bien concocté que j’ai accepté. On a fait des pourparlers pendant 4 semaines. Pendant ce temps, ils m’appelaient de la Suède. Je vous signale aussi qu’ils sont partis avec mes 85 millions de francs Cfa. L’argent n’est rien par rapport aux préjudices qu’ils m’ont fait subir. C’est une fois en prison que j’ai compris que j’ai été victime d’un coup monté. Je ne sais toujours pas les personnes qui sont derrière cette histoire. Si je le savais,  j’allais en découdre avec eux.

 Si ces gens-là  pensent qu’avec tout ce qu’ils ont fait je suis mort artistiquement parlant, ils ont tort. Je suis plus que jamais déterminé. La presse avait augmenté l’ampleur de mon histoire. En un moment donné, je me suis demandé si  j’étais un Sénégalais ou non. Tout a été travesti. Comment on peut parler de 50 milliards de francs Cfa, alors que ce n’était que des mouchoirs kleenex ? La presse est un mal nécessaire, mais elle passe aussi des fois à côté de la vérité. Vous (les journalistes) êtes au début de toute bonne chose qui marche, mais aussi le contraire.’’

 Le projet ‘’Thione Seck à gogo’’ et ‘’Cedeao en chœur’’

‘’Mon projet intitulé ‘’Thione Seck à gogo’’ et ‘’Cedeao en chœur’’  est ambitieux. On parlera des thèmes qui varieront entre l’amour et la religion. A travers ce projet, je voulais dire à ceux qui étaient derrière le coup de mon séjour carcéral que je suis toujours là. Rien n’a changé. Je conserve intact mon talent en tant qu’artiste. Je ne vais pas dire le coût de ce projet, mais il est énorme. Je vais solliciter des participations financières pour les personnes qui seront intéressées.  Il y aura aussi des retours sur investissement le moment venu.

Actuellement, nous en sommes à l’état de mixage. Il y a 329 artistes sénégalais qui ont déjà posé leurs voix. Pour les plus célèbres, on peut en citer Abdou Guité Seck, Kiné Lam, Daba Sèye, Amy Collé Dieng, Adjiouza, Yoro Ndiaye, etc. Tous les morceaux se feront en duo. Chaque artiste qui est dans ce projet a droit à 3 clips. Les chansons se feront dans toutes les langues codifiées par l’Etat du Sénégal. Chaque pays de la Cedeao aura 20 artistes qui seront cooptés. Ils vont tous faire des textes en français, en respectant les paroles et la musique. On a prévu les genres musicaux, du rap, RnB, salsa, reggae et classique. En tout et pour tout, nous ferons 8 albums. C’est une première en Afrique. Il dure 7 ans. Si je ne peux pas le terminer, mes fils ou mes petits-fils vont le faire. J’ai l’engagement et c’est un challenge pour moi. Nous allons aussi faire des tournées nationales et internationales. Le moment venu, les dates vous seront communiquées.’

CHEIKH THIAM

Section: 
DÉCÈS DE TOUMANI DIABATÉ : Sidiki perd sa boussole
RECHERCHÉ DEPUIS UN AN POUR TRAFIC INTERNATIONAL DE DROGUE Le rappeur AKBess interpellé et envoyé en prison
ITW - SATOU BAMBY (ARTISTE-MUSICIENNE) : "Je veux être dans les annales comme Youssou Ndour et Coumba Gawlo"
DIARRA SOW, DIRECTREUR GENERAL DE L’OFFICE DES LACS ET COURS D’EAU : Une spécialiste de la gestion intégrée des ressources en eau aux commandes de l'Olac
Le Festival de jazz de Saint-Louis accueille des artistes de renom
PORTRAIT DE PAPE ALÉ NIANG : Itinéraire d’un journaliste insoumis  
AICHA BA DIALLO, ACTRICE : Une étoile à l’écran
SORTIE DE L’ALMBUM ´´SSP’´ : Omzo Dollar entend corriger les jeunes rappeurs
NOUVEL ALBUM DE CARLOU D : Le ‘’Baye Fall’’ surfe sur les sommets
DEUXIÈME ALBUM DU PIONNIER DE L'URBAN GOSPEL : Scott s’ouvre à de nouvelles sonorités
COMPILATION ‘’DEFATI DARA’’ : Gaston regroupe vingt-neuf artistes
APRÈS UNE LONGUE ABSENCE : Dip revient avec ‘’LFLF’’
MAGGY MAMY, SLAMEUSE, AUTEURE DE LA TRILOGIE "ELLE.S'' : Un coup de maître
NOUVEL ALBUM : Adiouza met à exécution son ‘’Plan B’’
PREMIÈRE ÉDITION DE TRACE AWARDS : Le triomphe de Viviane Chidid
38e ANNIVERSAIRE DU DANDE LENOL : Baaba Maal invite les mélomanes au Grand Théâtre
MUSIQUE : Khady Pouye, artiste dans l’âme
SISTER LB (ARTISTE RAPPEUSE) : L’avocate des femmes
RENTRÉE 2023-2024 – ‘’GRAINE DU POUVOIR’’, ‘’ÉCHÉANCES’’, ''MARIAMA'', 'POLYGAME''... Des fictions pleines de rebondissements, d'émotions et de rires sur Sunu Yeuf
ENGAGEMENT ET DIPLOMATIE Baaba Maal au Sommet annuel des Nations Unies