Publié le 17 Jul 2012 - 10:45
BATAILLE LARVÉE AU BSDA

L'Omart au secours de Mounirou Sy, Aziz Dieng vilipendé

 

De l'eau au moulin de Mounirou Sy, directeur général du Bureau sénégalais du Droit d'auteur (BSDA). En conflit ouvert avec le président du Conseil d'administration de la structure, Aziz Dieng, M. Sy a reçu le soutien de l'Observatoire de la musique et des arts (Omart). Dans un communiqué parvenu à EnQuête, hier, la structure qui se dit ''indépendante, autonome et apolitique'' et ''soucieux de la défense des intérêts matériels et moraux des créateurs'', exige le départ d'Aziz Dieng du poste de PCA, comme réclamé ''depuis quatre ans''. ''Depuis sa nomination à la tête du Conseil d'administration du BSDA, il y a douze ans de cela, et depuis sa nomination à la tête de l'Association des métiers de la musique (Ams), il y a quatorze ans de cela, Monsieur Aziz Dieng, sociologue, n'a jamais pris en charge sérieusement les intérêts des créateurs et des ayant-droits'', accusent le président l'Omart, Abdoulaye Mamadou Guissé et Cie.

 

A en croire l'Omart, ''depuis le décès de l'écrivain Sada Weindé Ndiaye, du parolier Mademba Diop, ces regrettés administrateurs n'ont jamais été remplacés. D'autres administrateurs se sont retirés comme l'écrivain Aminata Sow Fall, Samba Diabaré Samb est malade. Seuls trois administrateurs restent au Conseil d'administration que préside Aziz Dieng. Du coup le Conseil d'administration ne s'est pas réuni depuis très longtemps. Tous les actes posés par le Bsda restent illégaux''. Selon Abdoulaye Mamadou Guissé et ses camarades, Aziz Dieng ''retarde'' en outre le processus de création de la Société de gestion collective. Ils demandent également la démission de M. Dieng de l'Association des métiers de la musique, estimant qu'il ''ne peut pas être jugé et partie pendant plusieurs années. Ce conflit d'intérêt a trop duré au détriment des musiciens qui n'ont vu aucune amélioration de leurs conditions sociales''. Mounirou Sy est invité à éclairer la lanterne de l'opinion sur son salaire (voir par ailleurs en page 7) que ''le manoeuvrier exploite''. L'Omart lui demande aussi d'engager les réformes et d'exiger la tenue du Conseil d'administration du BSDA ''dont les deux personnes sont prises en otage par ce manipulateur de talent''.

 

 

Section: 
CÉLÉBRATION TABASKI : Pour se payer une perruque, elle vole les bijoux en or de sa mère
JUSTICE – ‘’PRINCIPES DE BANGALORE’’ : Des magistrats à l’école de la déontologie juridique
TVA SUR LES PRESTATIONS DE SERVICES NUMÉRIQUES RÉALISÉES PAR LES ASSUJETTIS ÉTRANGERS : Le ministre des Finances change la donne
LUTTE CONTRE L’INSÉCURITÉ ALIMENTAIRE À KOLDA : Le Pam débloque 45 millions pour promouvoir le fonio dans les écoles
SAINT-LOUIS: CHANGEMENT CLIMATIQUE : Une étude  expose les pertes et  dommages dans la zone Nord
COUR SUPRÊME : Verdict attendu de l'affaire du marché de 71 milliards par le ministère de la Santé
LE MONDE DE LA PRESSE EN DEUIL : Mansour Dieng n’est plus
Vol en réunion avec usage d'arme
GÉNÉRAL BIRAME DIOP, MINISTRE DES FORCES ARMEES ‘’Le Sénégal travaillera sans relâche pour la réunification de la CEDEAO’’
KOLDA/ RECONNU COUPABLE DE SÉQUESTRATION, VIOL ET DE CHARLATANISME : Un charlatan guinéen condamné à 10 ans de prison ferme
SAINT-LOUIS: PASSATION DE SERVICE AU CROUS : Dr Babacar Diop décline sa feuille de route
Rackets dans l'espace CEDEAO
LUTTE CONTRE LA DROGUE ENTRE THIÈS ET KAOLACK : Les brigades régionales de la Docrtis saisissent 326 kg de chanvre indien
MATAM : Djinda Dème valide le changement systémique dans l’éducation
PUBLICITÉ SUR LES MÉTHODES D'AVORTEMENT VIA LES RÉSEAUX SOCIAUX : Le ministre de la Santé menace
LA DUE DILIGENCE ET L'ACCÈS À L'INFORMATION AU SÉNÉGAL : Vers une transparence et une digitalisation accrues
ARABIE SAOUDITE : 1,3 million de pèlerins déjà arrivés, plus de 300 000 clandestins refoulés
FERMETURE ET DÉLOCALISATION DE L’USINE ICS SENCHIM : Une bombe écologique au cœur de Dakar
UTPS
RESTAURATION DES ÉCOSYSTÈMES - AIRE MARINE PROTÉGÉE DE JOAL-FADIOUTH : Daouda Ngom salue le travail des femmes