Publié le 25 Jun 2012 - 17:33
BIENS MAL ACQUIS

Washington et Paris lancent l'opération «Ramenez l'argent !»

 

Il y a une sorte de jurisprudence internationale en la matière. Feu Sani Abacha, l’ancien dictateur nigérian, a été le premier à en faire les frais. Au lieu de s’époumoner derrière des procédures judiciaires contre des «fuyards», d’influents responsables de l’Etat envisagent de plus en plus la solution du rapatriement des deniers publics détournés. Une procédure est en train d'être peaufinée dans ce sens que cela flanque la trouille à bien de gros calibres de l'ancien régime. D’importants pontes de la nouvelle administration sont en voie de prendre les airs pour entamer des tournées aux Usa et en France pour s’imprégner des réalités de ces nouvelles procédures. Mais déjà, il y a une bonne documentation toute prête, pour usage. Nos sources révèlent en effet que Washington et Paris ont fini de ficeler un bon dossier sur le circuit de l'argent mal acquis et que l'Etat du Sénégal sait aujourd'hui comment les fonds détournés ont été planqués à l'étranger. Et qui a joué quel rôle dans ce cadre. Mieux, grâce à cette nouvelle forme de coopération, le gouvernement du Sénégal sait tout de la fortune d'un Karim Wade, sur son réseau souterrain, ses placements, un peu partout dans le monde. Il faut dire que cela tombe certes mal pour les tenants de l'ancien régime, mais bien pour le successeur de Wade. C'est un secret de Polichinelle que les pays occidentaux, face à la crise mondiale galopante et à la pression de leurs opinions publiques, éprouvent toutes les peines du monde à jouer leur rôle classique en décaissant des milliards en profit des pays du sud. La conséquence, c'est que l'aide tarit de plus en plus, alors qu'il faut trouver des solutions alternatives pour éviter un effritement d'Etats fragiles comme le Sénégal ; qui ferait le lit d'Al Qaida et des narcotrafiquants. Le rapatriement des fonds détournés fait justement partie de cette nouvelle politique. C'est dire que les Wade sont très mal barrés.

 

Section: 
SANTÉ PUBLIQUE ET ANIMALE AU SÉNÉGAL : L’ambassadeur des USA lance le programme ‘’One Risk’’
SAINT-LOUIS : JOURNÉE MONDIALE DU DONNEUR DE SANG : Les populations invitées à participer davantage au don de sang
LANCEMENT DU PREMIER SATELLITE SÉNÉGALAIS GAINDÉSAT-1A EN JUILLET 2024 : Le Sénégal à la conquête de l’espace
RÉSOLUTION AFFAIRE NDENGLÉR : Sonko reçoit une délégation de villageois
DON DE 160 MOUTONS AUX MILITAIRES INVALIDES : L’Etat-major Général des armées solidaires aux blessés de guerre
GUERRE DU MANGANÈSE : Les non-dits d’une sale affaire
SAINT-LOUIS : BAISSE DES PRIX DE DENRÉES ALIMENTAIRES : Une mesure diversement appréciée à Ndar
BAISSE DES PRIX DE PRODUITS DE GRANDE CONSOMMATION : Les Ziguinchorois attendent que la mesure soit effective
TABASKI À THIÈS – FLAMBÉE DU PRIX DU MOUTON : Les vendeurs se défaussent sur la cherté de l'aliment de bétail
LUTTE CONTRE LA PIRATERIE MARITIME, LE TERRORISME MARITIME ET LE TRAFIC DE MIGRANTS : Vers la mise en place d'un Conseil national consultatif
POUR AVOIR TENTÉ D’AGRESSER UNE FEMME DE MÉNAGE : Un ‘’bongoman’’ condamné à deux ans de prison, dont un an ferme
Diomaye à Freetown
SOUTIEN À LA PALESTINE : Le président Diomaye Faye prié d’expulser l’ambassadeur d’Israël au Sénégal
REMISE DE 450 TABLES-BANCS À L’IEF DE KOLDA : La mairie offre 450 tables-bancs aux écoles de la commune
THIÈS – PARCELLES DE MBOUR 4 ET DE LA NOUVELLE VILLE DE THIÈS : Le mouvement And Sopi Thiès en croisade pour une distribution équitable
SAINT-LOUIS : PRÉPARATIFS DE LA TABASKI : Les foirails et les marchés bien approvisionnés
CHAUFFEUR TORTURÉ À MBORO : Deux Chinois et un Sénégalais déférés au parquet
Gabrielle Kane
AwaléDakar Dem Dikk SA
CÉLÉBRATION TABASKI : Pour se payer une perruque, elle vole les bijoux en or de sa mère