Publié le 12 May 2012 - 09:30
ENRICHISSEMENT ILLICITE

Le choix de Mandiogou Ndiaye fait grincer des dents

 

La mise en place d’une Cour pour la répression de l’enrichissement illicite est, certes, saluée par les militants de l’assainissement de la gestion publique. Mais, à peine nommé par décret annoncé jeudi en conseil des ministres, des membres qui composent cette juridiction font, déjà, grincer des dents dans les couloirs du Tribunal de Dakar. Notamment son président, le juge Mandiogou Ndiaye. En effet des magistrats n’approuvent pas le choix porté sur leur collègue : ''Les autorités auraient pu choisir un autre profil'', ont asséné certains magistrats qui n’ont pas voulu trop s'avancer sur la question. ''Comment quelqu’un qui n’est pas blanc peut-il blanchir'', a encore ironisé un magistrat sous le sceau de l’anonymat. Notre interlocuteur de poursuivre : ''N’est-ce pas que c’est le ministre (Aminata Touré) qui a rayé des greffiers en chef de la liste des candidats au corps des administrateurs de greffe parce que ces derniers ont été simplement épinglés par un rapport d’audit''. Le magistrat et ses collègues estiment qu’il fallait mettre à la tête de la Cour un homme qui ''ne traîne pas de casseroles''.

 

En effet, Mandiogou Ndiaye a été cité dans l’affaire Youssou Guèye. Inculpé et placé sous mandat de dépôt pour escroquerie portant sur la somme de 350 millions de francs CFA au préjudice d’un homme d’affaires tunisien du nom de Dridi Mohsen, Youssou Guèye a finalement bénéficié d’une liberté provisoire. Cette décision ayant étonné plus d’un, Mandiougou Ndiaye, alors Procureur général près la Cour d’appel de Dakar, a été entendu par l’Inspection générale d’administration de la justice (IGAJ). ''Mais à la faveur de son ancienneté et compte tenu de certains facteurs, il n’a pas été traduit devant le Conseil de discipline de la magistrature'', a ajouté une de nos sources. La suite, l’ancien Garde des Sceaux, qui ne voulait pas lâcher du lest, a relevé le magistrat nommé finalement Conseiller technique au ministère de la Justice.

 

Section: 
Affaire Médina Gounass
ÉLEVÉ AU GRADE D'OFFICIER DANS L'ORDRE NATIONAL DE LA LÉGION D'HONNEUR : Le général Kandé honoré par Emmanuel Macron
Thiès : Un "Jakartaman" perd la vie en arrachant un téléphone portable
REPRISE DU TRAVAIL APRÈS LES GRANDES FÊTES AU SÉNÉGAL : L’éthique du travail malmenée
DISSOLUTION DES INSTANCES DU PARTI ET NOUVELLE ORGANISATION : FDS/Les Guelwaars se réinvente
RECOURS À L'UNION EUROPÉENNE POUR SÉCURISER LA FRONTIÈRE AVEC LE MALI : Une option sécuritaire discutée
Sonaged
Aminata Touré
DÉPART DÉFINITIF DES MILITAIRES FRANÇAIS DU SÉNÉGAL : L'Unis demande à l'État de l'acter immédiatement
Prise de contact
TIVAOUANE Le général Jean-Baptiste Tine en visite d'apaisement aux ICS
À QUELQUES SEMAINES DES EXAMENS DE FIN D'ANNÉE : Le CEM de Diouloulou mis à sac et incendié
POUR VOL D’UNE CHÈVRE : Deux jeunes condamnés à deux mois ferme
RAPPORT SUR L’ÉMIGRATION IRRÉGULIÈRE, ENTRE JANVIER ET MAI 2024 : Les terribles chiffres de l’hécatombe
Inhumation Mademba Sock
PRISE EN CHARGE DE LA DRÉPANOCYTOSE AU SÉNÉGAL : Le plaidoyer de Pre Fatou Samba Ndiaye
AGENCE D’ASSISTANCE A LA SECURITE DE PROXIMITE Oumar Touré acte la réintègration des ASP radiés entre 2021 et 2024
SAINT-LOUIS : MARCHÉS APRÈS TABASKI : Période de  galère des mères de famille
MUTINERIE AU CAMP PÉNAL LIBERTÉ 6 : Une fouille ''irrespectueuse'' de la chambre 8 à l'origine de la rixe
VOL AU PRÉJUDICE D’UN PROCHE : Alioune Badara Guèye dévalise la maison de son oncle