Publié le 11 Jun 2021 - 17:37
INSULTES CONTRE L’IA ET ACCUSATIONS CONTRE DES INSPECTEURS

Le procureur requiert deux ans dont six mois ferme contre l’ex-COFC 

 

L’ex-chargé des opérations financières de l’Inspection d’académie de Diourbel pourrait être condamné à six mois ferme, si le juge suit le procureur de la République qui a demandé une peine de deux ans dont six mois ferme.  A la barre, Khadime Ndiaye a regretté son acte.

 

L’affaire opposant quatre inspecteurs de l’éducation à l’ex-chargé des opérations financières de l’Inspection d’académie de Diourbel a été jugée, hier, au tribunal de grande instance de Diourbel siégeant en audience des flagrants délits. Invité par le président, son assesseur et le procureur à s’expliquer sur ses motivations, lorsqu’il injuriait, dans sa correspondance, l’inspecteur d’académie et le secrétaire général, et sur ses allégations concernant les montants remis aux deux autres inspecteurs, le prévenu Khadime Ndiaye a répondu : ‘’J’ai été le chargé des opérations financières de l’inspection d’académie, pendant cinq ans. J’ai un Master en finance et comptabilité à l’université Alioune Diop de Bambey.

J’ai reçu une lettre qui me dit que j’ai volé 1 200 000 F Cfa.  Il y a eu des écarts dans les montants d’exécution. Deux montants qui ont fait l’objet des écarts notés par la mission d’audit. Cela m’a fait mal et j’ai écrit, sous le coup de la colère, ces lettres. Je regrette sincèrement cet acte. Je regrette vraiment les injures proférées. Je suis même allé voir Samba Awa Ndiaye pour qu’il intercède, afin que je présente mes excuses.’’

A son tour, l’inspecteur d’académie Seydou Sy a déclaré : ‘’En 2018, une mission habilitée à faire les contrôles avait séjourné à Diourbel. Le ministère m’avait demandé de saisir les services généraux.  Le 17 et le 18, il a répondu par mail. Il nous a insultés de mère. Il a dit qu’il a remis de l’argent au gouverneur et à des inspecteurs, chacun 180 000 F, en 2017, alors que j’ai pris service en janvier 2018.’’

Après l’inspecteur d’académie Seydou Sy, le secrétaire général Alioune Ndiaye a eu droit aux insultes de Khadime Ndiaye qui, en plus, l’a diffamé lui et ses deux autres collègues que sont Mamadou Khouma et Badou Ndiaye, en disant leur avoir remis chacun 180 000 F, alors qu’il n’en est rien.

Sentant les carottes cuites, Khadime Ndiaye a essayé de jouer la carte de la médiation. Ce qui n’a pas donné les résultats escomptés.

Hier, à la barre du tribunal de grande instance de Diourbel, il a dit regretter son acte. Ce que ne veut pas entendre le ministère public. Son représentant, le substitut Mamadou Saidou Diao, considère qu’il ‘’a apporté une réponse d’injures à une lettre d’explication’’, alors que ‘’L’IA (lui) rappelait juste de résorber le gap constaté par la mission d’audit’’.

Pour toutes ces raisons, il a requis une peine de deux ans dont six mois ferme, pour les délits d’injures, dénonciation calomnieuse et outrage à des citoyens dépositaires du ministère public. 

Invités à se prononcer sur d’éventuels dommages et intérêts, les inspecteurs ont demandé des excuses publiques. Le juge a fixé le délibéré au 17 juin prochain.

Pour rappel, Khadime Ndiaye Sy, répondant à une demande d’explication de l’inspecteur d’académie lui  demandant de rembourser des montants non-justifiés, il a répondu, entre autres : ‘’D’abord, je ne me rappelle pas avoir reçu de vous l’ordre de rembourser, car nous avions écrit et répondu, monsieur Gana Sène et moi, aux injonctions de l’IAAF par rapport au montant de 968 500 F qui avait été justifié par des factures d’hébergement des enquêteurs de l’Ineade venus faire des missions de terrain à Diourbel. Ensuite, je vous rappelle que cette lettre, si elle existe, est antérieure au ‘dossier des 3 000 000’ qui est à l’origine de nos différends. Ainsi, peut-on déduire que si vous et votre SG aviez eu votre part sur les 3 000 000, cette lettre de l’IAAF serait classée sans suite.’’

Il avait même menacé de saisir Dame Mbodj pour vilipender les inspecteurs.

BOUCAR ALIOU DIALLO (DIOURBEL)

 

Section: