Publié le 14 Jun 2024 - 14:40
LUTTE CONTRE LA PIRATERIE MARITIME, LE TERRORISME MARITIME ET LE TRAFIC DE MIGRANTS

Vers la mise en place d'un Conseil national consultatif

 

Dans le souci d'améliorer sa présence en mer, l'État du Sénégal compte mettre en place un Conseil national consultatif portant sur l'action de l'État en mer. Ce conseil aura pour objectif de définir les grandes orientations et les stratégies visant à renforcer la sécurité maritime globale du Sénégal.

 

En marge de la cérémonie de lancement d’un code de pratiques au profit des femmes exerçant dans le domaine de la sécurité maritime, le chargé des affaires juridiques à la Haute autorité chargée de la coordination de la sécurité maritime, de la sûreté maritime et de la protection de l'environnement marin (Hassmar) a évoqué les décisions prises par l'État pour une meilleure sécurité maritime.

Selon le procureur Alioune Cissokho, le secteur maritime se divise en deux aspects : la sécurité maritime et la sûreté maritime, qui sont des piliers fondamentaux de ce secteur. Les principaux défis incluent la lutte contre la piraterie maritime, le terrorisme maritime et le trafic de migrants.

Impliquer les femmes dans ces deux domaines serait bénéfique pour la gouvernance maritime. La Hassmar, en tant que coordonnatrice de l’action de l'État en mer, veille à la sécurité et à la sûreté maritime ainsi qu'à la protection de l’environnement marin. Intégrer les femmes dans ces différents aspects de la mer contribuerait à une meilleure gouvernance de la sécurité maritime, ce qui est l'un de ses objectifs.

‘’Cet atelier va permettre de donner des débuts de solution. Dans de nombreux pays, nous avons commencé à implémenter des mesures. À l'issue de l'atelier, nous espérons avoir des pistes pour aller vers l’implémentation de ce code. Ce dernier contient des principes et des normes que les États doivent suivre pour permettre aux femmes de s’épanouir dans le secteur maritime’’, a-t-il précisé.

Pour renforcer la présence de l'État en mer, la Haute autorité chargée de la coordination de la sécurité maritime, de la sûreté maritime et de la protection de l'environnement marin a mis en place un cadre législatif régissant l’action de l'État en mer. Parmi les éléments essentiels de cette gouvernance maritime, il y a la création d’un Conseil national consultatif sur l’action de l'État en mer. Ce conseil visera à définir les grandes orientations et les stratégies pour assurer notre sécurité maritime globale.

‘’En effet, nos sœurs, dans notre domaine de travail, méritent la protection de leur carrière, la préservation de leur bien-être et la promotion de leurs intérêts’’, a-t-il ajouté.

Pour sa part, le commandant adjoint du Centre international de formation au maintien de la paix Kofi Annan (KAIPTC), David Akrong, a indiqué que l'événement d’hier a déjà été reproduit dans quatre autres États riverains du golfe de Guinée, à savoir le Cameroun, le Congo, le Nigeria et le Liberia. Il espère que ces multiples cérémonies de lancement faciliteront la diffusion du code auprès des décideurs des différents pays et les inciteront à s'engager sur son contenu.

‘’L’adoption de la résolution 1325 du Conseil de sécurité des Nations Unies en 2001 a été essentielle à la protection des femmes dans le secteur plus large de la paix et de la sécurité. Ses principes de participation, de représentation, de préservation et de protection des femmes sont très importants et doivent être affinés pour des domaines ciblés comme la sécurité maritime’’, a-t-il déclaré.

La résolution 1325 exhorte tous les acteurs à accroître la participation des femmes et à intégrer les perspectives de genre dans tous les efforts de paix et de sécurité des Nations Unies. ‘’Aujourd'hui, nous avons étendu les principes de la résolution 1325 au domaine de la sécurité maritime, en produisant un ensemble de principes directeurs pour guider les décideurs maritimes dans la promotion et la protection des femmes dans ce secteur, en particulier dans le golfe du Mexique et de la Guinée. Nos sœurs méritent la protection de leur carrière, la préservation de leur bien-être et la promotion de leurs intérêts’’, a-t-il affirmé.

Cependant, il a souligné que ce domaine présente également des défis multiformes incluant la piraterie, la pêche illicite et la détérioration écologique qui croisent les préoccupations de parité des sexes, de paix et de sécurité. Ces défis ont souvent un impact disproportionné sur les communautés côtières et diverses professions dans le domaine de la sécurité maritime. ‘’En cherchant à corriger ces déséquilibres, le KAIPTC, à travers un processus consultatif, s'est inspiré des principes de la résolution 1325 pour distiller un ensemble de principes directeurs pour la promotion des femmes dans le domaine maritime’’, a conclu M. Akrong.

 CHEIKH THIAM

Section: 
TRAGÉDIE DE BOFFA BAYOTTE : Le procès en appel s’ouvre mercredi à Ziguinchor
DGA Police nationale
CHEIKH TIDIANE DIEYE À TOUBA : ‘’Ce n’est pas possible pour le gouvernement rentrant de régler tous les problèmes…’’
SÉNÉGAL : La migration interne dans tous ses états
COOPÉRATION INTERNATIONALE : Le Sénégal et la Gambie signent trois accords
DISTRIBUTION DE L'EAU POTABLE EN ZONE URBAINE ET PÉRI-URBAINE : Le Forum social sénégalais accule la multinationale Suez
ZONE DES NIAYES – ACCES A L’EAU, AUX TERRES, AUX FINANCEMENTS… : Les craintes et propositions des maraîchers
CRÉATION D’UN MINISTÈRE DU CULTE AU SÉNÉGAL EN 2025 : Ousmane Sonko veut une « révolution » dans la gestion des affaires religieuses
Hub régional des urgences
Opération Interpol
Violences basées sur le genre
Émigration irrégulière
DRAME À KOLDA : Deux enfants âgés de 11 et 12 ans retrouvés morts noyés dans une rivière
HOMICIDE VOLONTAIRE : Il tue d’un coup de fusil le berger M. Sow
SON HONNEUR ET SA RÉPUTATION SALIS PAR DEUX ADOLESCENTES : A. Keita, jugé pour détournement de mineures, blanchi par le tribunal
URGENCES SANITAIRES EN AFRIQUE – RÉUNION DU GROUPE CONSULTATIF TECHNIQUE : Des experts veulent renforcer le soutien de l'OMS
SAINT-LOUIS : COLÈRE DES PÊCHEURS ARTISANAUX : Les compagnies BP et Kosmos vilipendées
MATAM - SERVIETTES HYGIÉNIQUES RÉUTILISABLES : L'AMFE distribue 300 kits dans trois postes de santé
ASSISES DU SECTEUR DES TRANSPORTS : El Malick Ndiaye pour l'élaboration des stratégies répondant aux besoins présents du secteur
Sénégalais libérés