Publié le 14 Oct 2016 - 01:19
MARIAGES PRECOCES AU SENEGAL

Une fille sur trois est mariée avant 18 ans 

 

Les mariages précoces restent une réalité au Sénégal où une fille sur trois est mariée, avant l’âge de 18 ans, selon une étude de Save the  Children.

 

Le Sénégal fait partie des pays qui ont le taux le plus élevé de mariages d’enfants. Selon une nouvelle étude de l’Ong Save the Children, une fille sur trois  est mariée avant l’âge de 18 ans dans le pays.  C’est pourquoi la directrice générale de Save the Children International, Helle Thorning-Schmidt, tire la sonnette d’alarme, en soulignant que le mariage d’enfants déclenche un cercle vicieux de handicaps qui refuse aux filles leurs droits les plus fondamentaux d’apprendre, de s’épanouir et d’être des enfants. ‘’Souvent, les filles mariées trop tôt ne peuvent pas aller à l’école et sont plus susceptibles d’être victimes de violence domestique, de maltraitance et de viols. Elles tombent enceintes et sont exposées aux IST dont le VIH. Elles portent également des enfants avant que leur corps soit entièrement formé, ce qui peut avoir des conséquences catastrophiques sur leur propre santé et celle de leur enfant’’, conscientise-t-elle.

L’Afrique compte 30 pays qui ont un taux de prévalence aux mariages précoces. Cependant, le Sénégal, le Nigeria et la Sierra Leone sont les pays qui ont fait le plus d’efforts sur cette question de mariage d’enfants, selon une source officielle de l’Union Africaine (UA). En effet, le Sénégal, révèle le document, est le 14ème pays sur 41 à avoir lancé sa campagne nationale, en 2016, pour mettre fin au mariage des enfants. Cette campagne est une initiative de l’UA, lancée en mai 2014,  pour appuyer les gouvernements qui ont une stratégie nationale et ainsi assurer les échanges de bonnes pratiques pour arrêter le mariage des enfants. A ce propos, le Directeur pays de Save the Children au Sénégal, Dr Mathurin BONZI, indique que le lancement de la campagne nationale au Sénégal démontre la volonté des autorités à venir à bout de ce phénomène de société. Mais, prévient-il, la mobilisation doit continuer.

Une fille de moins de 15 ans mariée toutes les 7 secondes

En outre, l’étude de Save the Children révèle que le phénomène est universel. En effet, renseigne la note, une fille de moins de 15 ans est mariée toutes les 7 secondes dans le monde. D’ailleurs, un nouveau rapport publié par ladite Ong intitulé : ‘’Aucune fille oubliée : libre de vivre, libre d’apprendre, à l’abri de la violence’’, établit un indice des pays classés du meilleur au pire, en ce qui concerne la situation des filles, en se basant sur les mariages d’enfants, la scolarité, les grossesses d’adolescentes, les décès maternels et le nombre de femmes siégeant au parlement. Tout en bas de l’indice, on retrouve, entre autres pays le Niger, le Tchad, la République Centrafricaine, le Mali et la Somalie  qui ont des taux élevés de mariage d’enfants. La Suède, la Finlande, la Norvège, les Pays-Bas et la Belgique sont parmi les mieux classés.

Selon toujours Save the Children, la communauté internationale s’est engagée à mettre fin aux mariages d’enfants, d’ici à 2030, mais si les tendances actuelles se maintiennent, le nombre total de femmes mariées pendant l’enfance passera de plus de 700 millions aujourd’hui à environ 950 millions en 2030 et à 1,2 milliard en 2050. Même si le cadre juridique existe au niveau international, à travers la Convention des droits de l’Enfant des Nations unies ratifiée par plusieurs pays en Afrique dont le Sénégal et qui fixe l’âge du mariage à 18 ans. Celle-ci confère des droits égaux à l’homme et à la femme dans le mariage. Elle précise qu’aucun mariage ne doit être contracté sans le consentement total et libre des personnes concernées.

VIVIANE DIATTA

Section: 
NOUVELLE SAISIE DE DROGUE PAR LA DOUANE À KOLDA : 108,7 kg de cocaïne trouvés dans un pneu de secours
ROUND-UP GEOPOLITIQUE : Trois semaines de tensions intercoréennes
REMISE DE 450 TABLES-BANCS À L’IEF DE KOLDA : La mairie offre 450 tables-bancs aux écoles de la commune
VOL DE POULETS : Deux employés de la Sedima écopent d’un mois ferme
SOCIÉTÉ DAKAR DEM DIKK - DÉPART POUR LA TABASKI : Déficit de conducteurs, de bagagistes et rupture de tickets
SANTÉ PUBLIQUE ET ANIMALE AU SÉNÉGAL : L’ambassadeur des USA lance le programme ‘’One Risk’’
SAINT-LOUIS : JOURNÉE MONDIALE DU DONNEUR DE SANG : Les populations invitées à participer davantage au don de sang
LANCEMENT DU PREMIER SATELLITE SÉNÉGALAIS GAINDÉSAT-1A EN JUILLET 2024 : Le Sénégal à la conquête de l’espace
RÉSOLUTION AFFAIRE NDENGLÉR : Sonko reçoit une délégation de villageois
DON DE 160 MOUTONS AUX MILITAIRES INVALIDES : L’Etat-major Général des armées solidaires aux blessés de guerre
GUERRE DU MANGANÈSE : Les non-dits d’une sale affaire
SAINT-LOUIS : BAISSE DES PRIX DE DENRÉES ALIMENTAIRES : Une mesure diversement appréciée à Ndar
BAISSE DES PRIX DE PRODUITS DE GRANDE CONSOMMATION : Les Ziguinchorois attendent que la mesure soit effective
TABASKI À THIÈS – FLAMBÉE DU PRIX DU MOUTON : Les vendeurs se défaussent sur la cherté de l'aliment de bétail
LUTTE CONTRE LA PIRATERIE MARITIME, LE TERRORISME MARITIME ET LE TRAFIC DE MIGRANTS : Vers la mise en place d'un Conseil national consultatif
POUR AVOIR TENTÉ D’AGRESSER UNE FEMME DE MÉNAGE : Un ‘’bongoman’’ condamné à deux ans de prison, dont un an ferme
Diomaye à Freetown
SOUTIEN À LA PALESTINE : Le président Diomaye Faye prié d’expulser l’ambassadeur d’Israël au Sénégal
REMISE DE 450 TABLES-BANCS À L’IEF DE KOLDA : La mairie offre 450 tables-bancs aux écoles de la commune
THIÈS – PARCELLES DE MBOUR 4 ET DE LA NOUVELLE VILLE DE THIÈS : Le mouvement And Sopi Thiès en croisade pour une distribution équitable