Publié le 1 Jul 2012 - 22:55
PROJET D'APPUI À LA BONNE GOUVERNANCE

La Raddho  avec 550 observateurs ce dimanche

 

Dans le souci d'avoir une Assemblée représentative et de promouvoir la bonne gouvernance, la Raddho en début de week-end un projet d'appui à la consolidation de la démocratie financé par l'Union européenne.

Appui à la participation citoyenne. Suivi du processus électoral. Consolidation de la démocratie au Sénégal. C'est le triptyque d'un programme à trois volets que la Rencontre africaine pour la défense des droits de l'homme (RADDHO) va mettre en œuvre grâce au soutien financier de l'Union européenne. Il permettra le renforcement de la capacité citoyenne, notamment par l'observation des processus électoraux, l'accompagnement des femmes élues dans la prochaine Assemblée et celles qui seront investies aux élections locales de 2014. Mais dans l'immédiat, la Raddho va déployer 550 observateurs sur l'ensemble du territoire national pour surveiller les scrutins du dimanche 1er juillet. A cet égard, Alioune Tine, son secrétaire général, a affirmé qu'il est du devoir de tous les «segments de la société de donner leur participation.» Dans la foulée, il a indiqué : «nous avons surveillé la présidentielle dans la clandestinité. Ces législatives de dimanche, nous le surveillerons à visage découvert », en référence au «climat de terreur» qui a régné en cette période où Wade avait encore tous les leviers du pouvoir.

Ce programme sera également l'occasion de faire la promotion collective des femmes en matière de parité tout en soutenant un dialogue politique inclusif, a indiqué Fatou Kama, Directrice exécutif de la Raddho, lors du lancement hier. Dans la foulée, Alioune Tine a rappelé que «respecter la parité dans la confection des listes législatives a été un véritable casse-tête pour certains partis».

 

La RADDHO a appelé à un vote massif

Présidant en fin de semaine la cérémonie de lancement dudit programme, l'agrégé de droit Ismaël Madior Fall a expliqué qu'il s'agit d'une «opération d'observation des législatives». S'il reconnaît que cette «élection intervient dans un contexte d'apaisement contrairement à la dernière présidentielle», le Pr. Fall a indiqué néanmoins que les scrutins du 1er juillet visent un enjeu de participation, de recomposition de l'arène politique, et de renforcement de la démocratie. Ainsi, ce projet marque-t-il «une opportunité de remobiliser les troupes sénégalaises'', d'où «l'appel aux citoyens pour un vote massif».

L'importance de ces élections, le patron de la RADDHO les relie au rôle essentiel que les députés doivent jouer dans la charpente institutionnelle du pays. «Il est temps que les parlementaires aient la même légitimité que le président de la République, a plaidé Alioune Tine, car ils sont élus au suffrage universel eux aussi.» Et «si on avait un parlement digne de ce nom, il n'y aurait pas eu de 23 juin 2011.» C'est pourquoi Tine, dans «un appel solennel», «demande aux citoyens sénégalais d'aller voter massivement car l'Assemblée nationale est un enjeux pour la démocratie et pour les nouvelles institutions» pour donner corps à un Parlement de «rupture».

Afin d'atteindre le maximum de couches sociales pour «un vote massif» dimanche, l'animateur télé-radio Kouthia et le champion de lutte Balla Gaye 2 étaient présents au siège de la Raddho comme facteurs d'incitation au vote.

 

ANTOINE DE PADOU

 

Section: 
Affaire Médina Gounass
ÉLEVÉ AU GRADE D'OFFICIER DANS L'ORDRE NATIONAL DE LA LÉGION D'HONNEUR : Le général Kandé honoré par Emmanuel Macron
Thiès : Un "Jakartaman" perd la vie en arrachant un téléphone portable
REPRISE DU TRAVAIL APRÈS LES GRANDES FÊTES AU SÉNÉGAL : L’éthique du travail malmenée
DISSOLUTION DES INSTANCES DU PARTI ET NOUVELLE ORGANISATION : FDS/Les Guelwaars se réinvente
RECOURS À L'UNION EUROPÉENNE POUR SÉCURISER LA FRONTIÈRE AVEC LE MALI : Une option sécuritaire discutée
Sonaged
Aminata Touré
DÉPART DÉFINITIF DES MILITAIRES FRANÇAIS DU SÉNÉGAL : L'Unis demande à l'État de l'acter immédiatement
Prise de contact
TIVAOUANE Le général Jean-Baptiste Tine en visite d'apaisement aux ICS
À QUELQUES SEMAINES DES EXAMENS DE FIN D'ANNÉE : Le CEM de Diouloulou mis à sac et incendié
POUR VOL D’UNE CHÈVRE : Deux jeunes condamnés à deux mois ferme
RAPPORT SUR L’ÉMIGRATION IRRÉGULIÈRE, ENTRE JANVIER ET MAI 2024 : Les terribles chiffres de l’hécatombe
Inhumation Mademba Sock
PRISE EN CHARGE DE LA DRÉPANOCYTOSE AU SÉNÉGAL : Le plaidoyer de Pre Fatou Samba Ndiaye
AGENCE D’ASSISTANCE A LA SECURITE DE PROXIMITE Oumar Touré acte la réintègration des ASP radiés entre 2021 et 2024
SAINT-LOUIS : MARCHÉS APRÈS TABASKI : Période de  galère des mères de famille
MUTINERIE AU CAMP PÉNAL LIBERTÉ 6 : Une fouille ''irrespectueuse'' de la chambre 8 à l'origine de la rixe
VOL AU PRÉJUDICE D’UN PROCHE : Alioune Badara Guèye dévalise la maison de son oncle