Publié le 18 Jul 2012 - 13:15
SERIGNE MOR MBAYE

 ''La santé mentale des Sénégalais est fragile''

 

Le psychologue et anthropologue, Serigne Mor Mbaye, a indiqué que la santé mentale des Sénégalais est dans ''un état de fragilité'' telle qu’ils vivent de manière cyclique des crises d’angoisse et d’hystérie. Les Sénégalais ont ''une santé mentale fragile parce qu'ils sont pris périodiquement par des crises d’angoisse et d’hystérie collective liées au mal-être et à une mauvaise santé mentale’’, a dit le professeur Serigne Mor Mbaye, expliquant les évènements du drame par les annonces de voyants à travers les médias. ‘’Ce sont des gens qui se lèvent, ils ont une overdose d’angoisse et ils ont un désir d’accusation de personne et ce sont les mêmes phénomènes que les voleurs de sexe ou ‘’Djiné Maïmouna’’, a ajouté le spychologue, dans un entretien avec l'APS.

 

Le professeur Mbaye est à Toubacouta (région de Fatick) où il participe à un séminaire de formation à l'intention des animateurs des radions communautaires. Selon lui, ces évènements sont répétitifs parce qu’il ‘’n’existe pas une politique de santé mentale au Sénégal’’. Mais ce qui le préoccupe le plus, c’est que ''ces individus perturbés ont accès aux médias pour répandre leur angoisse sur toute une société''. ‘’Comment les autorités peuvent laisser passer une pareille situation qui, on le sait tous, perturbe le pays au plan économique et psychique ?’’, s’est interrogé Serigne Mor Mbaye. Il rappelé que les histoires de ‘’voleur de sexe’’ ont à chaque fois entraîné la mort de plusieurs personnes. ‘’Que les autorités prennent des mesures afin d’arrêter les gens qui s’expriment dans les médias pour semer la panique’’, a-t-il insisté.

 

 

 

Section: 
CÉLÉBRATION TABASKI : Pour se payer une perruque, elle vole les bijoux en or de sa mère
JUSTICE – ‘’PRINCIPES DE BANGALORE’’ : Des magistrats à l’école de la déontologie juridique
TVA SUR LES PRESTATIONS DE SERVICES NUMÉRIQUES RÉALISÉES PAR LES ASSUJETTIS ÉTRANGERS : Le ministre des Finances change la donne
LUTTE CONTRE L’INSÉCURITÉ ALIMENTAIRE À KOLDA : Le Pam débloque 45 millions pour promouvoir le fonio dans les écoles
SAINT-LOUIS: CHANGEMENT CLIMATIQUE : Une étude  expose les pertes et  dommages dans la zone Nord
COUR SUPRÊME : Verdict attendu de l'affaire du marché de 71 milliards par le ministère de la Santé
LE MONDE DE LA PRESSE EN DEUIL : Mansour Dieng n’est plus
Vol en réunion avec usage d'arme
GÉNÉRAL BIRAME DIOP, MINISTRE DES FORCES ARMEES ‘’Le Sénégal travaillera sans relâche pour la réunification de la CEDEAO’’
KOLDA/ RECONNU COUPABLE DE SÉQUESTRATION, VIOL ET DE CHARLATANISME : Un charlatan guinéen condamné à 10 ans de prison ferme
SAINT-LOUIS: PASSATION DE SERVICE AU CROUS : Dr Babacar Diop décline sa feuille de route
Rackets dans l'espace CEDEAO
LUTTE CONTRE LA DROGUE ENTRE THIÈS ET KAOLACK : Les brigades régionales de la Docrtis saisissent 326 kg de chanvre indien
MATAM : Djinda Dème valide le changement systémique dans l’éducation
PUBLICITÉ SUR LES MÉTHODES D'AVORTEMENT VIA LES RÉSEAUX SOCIAUX : Le ministre de la Santé menace
LA DUE DILIGENCE ET L'ACCÈS À L'INFORMATION AU SÉNÉGAL : Vers une transparence et une digitalisation accrues
ARABIE SAOUDITE : 1,3 million de pèlerins déjà arrivés, plus de 300 000 clandestins refoulés
FERMETURE ET DÉLOCALISATION DE L’USINE ICS SENCHIM : Une bombe écologique au cœur de Dakar
UTPS
RESTAURATION DES ÉCOSYSTÈMES - AIRE MARINE PROTÉGÉE DE JOAL-FADIOUTH : Daouda Ngom salue le travail des femmes