Publié le 22 Jul 2012 - 15:30
S'ESTIMANT DIFFAMÉ PAR AMATH DANSOKHO

Mbaye Jacques Diop lui sert une sommation interpellative

 

Accusé de détournement de deniers publics par le ministre d'État, conseiller spécial du président de la République, Amath Dansokho, l'ancien président du Conseil de la République pour les affaires économiques et sociales (Craes), Mbaye Jacques Diop lui a servi hier, une sommation interpellative par voie d'huissier.

 

 

Le litige opposant l'actuel ministre d'État, conseiller spécial du président de la République, Amath Dansokho et l'ancien président du Conseil de la République pour les affaires économiques et sociales (CRAES) risque d'atterrir devant les tribunaux. S'estimant diffamé par le président d'honneur du Parti de l'indépendance et du travail (PIT) dans une récente sortie médiatique sur Sud Quotidien, Mbaye Jacques Diop a servi, hier, à Amath Dansokho, une sommation interpellative par voie d'huissier.

 

L'allié de Macky Sall a, dans une cette interview accordée au journaliste Bacary Domingo Mané, accusé Mbaye Jacques Diop d'avoir détourné les fonds alloués lorsqu'il était président du CRAES, redevenu Conseil économique et sociale. ''Où sont les fonds confiés à Mbaye Jacques Diop'', s'était interrogé le leader communiste dans les colonnes de Sud Quotidien. Avant d'en apporter lui même les réponses : ''Wade même a dit que les fonds ont été détournés''.

 

Demandant ainsi à Amath Dansokho, s’il assumait de telles déclarations en sa qualité de ministre d’État, Mbaye Jacques Diop lui notifie qu'en droit, de tels propos sont constitutifs des délits de diffamation et de diffusion de fausses nouvelles, calomnies et atteinte à la sûreté de l’État. Raison pour laquelle, par la voix de ses conseils, Mes Mbaye Jacques Ndiaye, Emmanuel Padonou et Yakhya Fall, M. Diop, ancien député-maire de Rufisque, demande ainsi à M. Dansokho de confirmer ou d'infirmer publiquement ses propos.

 

Et ''si jamais il confirmait ses propos, d’en administrer la preuve, séance tenante'', insiste l'ex-allié d'Abdoulaye Wade, redevenu Secrétaire général du Parti pour le progrès et la citoyenneté (PPC). Sinon, Mbaye Jacques Diop, auditionné par la Division des investigations criminelles (DIC), il y a quelques jours, dans une affaire de blanchiment d'argent présumé qui porte sur un peu plus d'un milliards FCFA, menace d'user de la voie de droit idoine pour obtenir réparation et laver son honneur.

 

ASSANE MBAYE

 

 

 

Section: 
Affaire Médina Gounass
ÉLEVÉ AU GRADE D'OFFICIER DANS L'ORDRE NATIONAL DE LA LÉGION D'HONNEUR : Le général Kandé honoré par Emmanuel Macron
Thiès : Un "Jakartaman" perd la vie en arrachant un téléphone portable
REPRISE DU TRAVAIL APRÈS LES GRANDES FÊTES AU SÉNÉGAL : L’éthique du travail malmenée
DISSOLUTION DES INSTANCES DU PARTI ET NOUVELLE ORGANISATION : FDS/Les Guelwaars se réinvente
RECOURS À L'UNION EUROPÉENNE POUR SÉCURISER LA FRONTIÈRE AVEC LE MALI : Une option sécuritaire discutée
Sonaged
Aminata Touré
DÉPART DÉFINITIF DES MILITAIRES FRANÇAIS DU SÉNÉGAL : L'Unis demande à l'État de l'acter immédiatement
Prise de contact
TIVAOUANE Le général Jean-Baptiste Tine en visite d'apaisement aux ICS
À QUELQUES SEMAINES DES EXAMENS DE FIN D'ANNÉE : Le CEM de Diouloulou mis à sac et incendié
POUR VOL D’UNE CHÈVRE : Deux jeunes condamnés à deux mois ferme
RAPPORT SUR L’ÉMIGRATION IRRÉGULIÈRE, ENTRE JANVIER ET MAI 2024 : Les terribles chiffres de l’hécatombe
Inhumation Mademba Sock
PRISE EN CHARGE DE LA DRÉPANOCYTOSE AU SÉNÉGAL : Le plaidoyer de Pre Fatou Samba Ndiaye
AGENCE D’ASSISTANCE A LA SECURITE DE PROXIMITE Oumar Touré acte la réintègration des ASP radiés entre 2021 et 2024
SAINT-LOUIS : MARCHÉS APRÈS TABASKI : Période de  galère des mères de famille
MUTINERIE AU CAMP PÉNAL LIBERTÉ 6 : Une fouille ''irrespectueuse'' de la chambre 8 à l'origine de la rixe
VOL AU PRÉJUDICE D’UN PROCHE : Alioune Badara Guèye dévalise la maison de son oncle