Publié le 12 Mar 2012 - 10:29
BATAILLE POST-PRESIDENTIELLE

 Idrissa Seck déjà tourné vers les législatives

 

Idrissa Seck encore flou. Le candidat malheureux aux élections présidentielles a fui le débat hier dans la capitale du Rail lors d'une assemblée générale qu’il avait organisée au Cyber- Campus de Thiès pour remercier ses militants d’avoir voté pour lui le 26 février dernier. A cette occasion, le président de Rewmi a refusé de répondre à toutes formes de questions politiques. «Je veux seulement que vous mettiez en gros titre les remerciements», lance-t-il aux journalistes. Les rewmistes voteront-t-ils pour Macky Sall ? «Je l'espère», répond-il. «Je ne fais que me conformer à un engagement. Je ne fais qu'honorer ma parole et comme je l’avais dit, mon soutient irait sans condition ni discussion ni négociation à celui parmi les candidats de l’opposition en tête. Au moment où je le disais, je n’en connaissais pas l’identité de toute évidence», a souligné l'ancien Premier ministre.

 

Quant aux militants de Rewmi, la page de l'élection présidentielle semble prête à être reléguée au second plan. Place aux législatives de juin. Selon Mamadou Dialagne Faye, adjoint au maire, «Idrissa Seck vient pour lancer son programme de tournée. Il veut sillonner toute la commune de Thiès et les communautés rurales pour remercier la population d’avoir voté pour lui. Nous sommes en train de préparer les législatives parce que nous voulons le porter à la tête de cette institution». Ces remerciements, Idrissa Seck les a formulés ainsi : «la population thiessoise a une nouvelle fois manifesté son attachement à l’occasion de cette présidentielle. Thiès étant ma base affective, qu’elle me voit ou pas, que je vienne faire campagne ou pas, cela n’a aucune incidence sur leur attachement. J’ai voulu, avant d’entamer une seule activité, venir me fondre dans la population thiessoise pour lui exprimer mes plus chaleureux remerciements. C’est l’objet unique de cette assemblée».

NDEYE FATOU NIANG (Correspondante à Thiès)

Section: 
SIGNATURE DE CONVENTION INTERMINISTÉRIELLE : Mabouba Diagne et Khady Diène Gaye promeuvent les fermes agricoles
REMOUS AU SEIN DE L’ALLIANCE POUR LA RÉPUBLIQUE (APR) - MACKY SALL VS AMADOU BA : Guerre de leadership au sommet des Républicains
JOURNALISME ET POLITIQUE AU SÉNÉGAL : Les liaisons dangereuses
VISITE DE DIOMAYE FAYE EN FRANCE : Les chantiers du New Deal
Dolel PIT
CONTRE L'EXTRÊME DROITE : Les francs-maçons de France appellent à un rassemblement le 18 juin
PIT SUR LES SORTIES D’OUSMANE SONKO : ‘’Ce qu’on attend du Premier ministre…’’
TENSIONS ENTRE PASTEF ET LES JOURNALISTES : Ousmane Sonko, les non-dits d’une relation amour-haine avec la presse
MIMI TOURÉ SUR LA PARTICIPATION DES FEMMES AUX ÉLECTIONS : ‘’Les femmes ne sont pas nécessairement porteuses de projets qui sont bons pour les femmes’’
APRÈS LES SORTIES DES POPULATIONS : Les ICS se lavent à grande eau
Mamoudou Ibra Kane
Thierno Bocoum
VISITE AU MARCHE À BÉTAIL DE DAHRA DJOLOF : ‘’Plus de 600 millions F CFA financés par le Fonstab n’ont pas été recouvrés dans la zone’’
POURSUITES JUDICIAIRES : Ousmane Sonko menace les dirigeants de l’ancien régime
« PROJET » PASTEFIEN : « A partir de septembre, le « Projet sera opérationnalisé », selon le député Ayib Daffé
KALIDOU SY, PROFESSEUR D'ANALYSES DE DISCOURS : ‘’La véritable efficacité d'un slogan dépend de la capacité des dirigeants à rester fidèles à ce mot d'ordre’’
‘’SOPI’’, ‘’NATANGUÉ’’, ‘’JUB, JUBAL, JUBANTI’’, ‘’FAST TRACK’’ : Les slogans comme arme de communication des régimes au Sénégal
ENTRETIEN AVEC GALLO TALL, PORTE PAROLE ADJOINT DU PDS : ‘’Karim a décliné des postes dans le gouvernement’’
RECOMPOSITION POLITIQUE : La méthode Amadou
CONSEIL DES MINISTRES : De nouveaux patrons pour la Senelec, Promoged, Petrosen Holding Sa, Aser, AEME…