Publié le 22 May 2024 - 15:29
DÉTOURNEMENT DE MINEURE, PÉDOPHILIE

Arfan Kaoussou encourt dix ans de réclusion criminelle

 

Arfan Kaoussou risque dix ans de réclusion criminelle, si le juge de la Chambre criminelle du tribunal de grande instance de Dakar suit le réquisitoire du parquet. Il est accusé de pédophilie et de détournement d’une mineure de moins de 13 ans. Des faits qu’il a toujours contestés.

 

Arfan Kaoussou a comparu, hier, devant la barre de la Chambre criminelle du tribunal de Dakar. Il est accusé de détournement d’une mineure de moins de 13 ans et de pédophilie. La mère de sa victime et lui sont originaires du même village. De fait, l’accusé avait l’habitude de fréquenter la maison de celle-ci. Un jour de l’an 2021, Fatou Ndiaye est partie au travail, laissant sa petite fille toute seule dans la maison. A. Lam Mansaly, toute seule à la maison, préparait le repas. Ce jour-là, comme d’habitude, Arfan a débarqué chez elle. Il remet à la gamine la somme de 5 000 F CFA pour qu’elle s’achète des chaussures puisqu’il avait constaté la veille qu’elle n’en avait pas. A. Lam Mansaly est alors partie s'acheter les chaussures et est revenue lui remettre sa monnaie. L'accusé l’a pris et a demandé à la fille de lui allumer la télévision. Le repas servi, Arfan s’est bien régalé et a ensuite demandé à la gamine de le suivre dans sa chambre en prétextant lui remettre une clé pour son neveu.

Hélas, il l'a, de force, entraînée dans sa chambre avant de commettre cette ignominie sur elle. Celle-ci est retournée chez elle en pleurs et a raconté à l'une de ses amies l'horreur qu'elle venait de vivre. Sa copine, de son côté, a avisé Fatou Ndiaye, la mère de la gamine qui a rappliqué dare-dare chez elle. La maman, après avoir écouté sa fille lui conter sa mésaventure, a déposé plainte contre Arfan Kaoussou. Celui-ci, cueilli, a plaidé non coupable pour les faits de viol, de pédophilie et de détournement de mineure de moins de 13 ans pour lesquels il est inculpé. Par chance, cet accusé, au cours de l'enquête, a vu le juge d'instruction abandonner le crime de viol qu'il avait retenu contre lui. C'est pour cela qu'il a été seulement jugé hier mardi 21 mai devant la Chambre criminelle de Dakar pour les autres chefs d'inculpation.

À la barre du tribunal, il a persisté dans ses dénégations. Arfan Kaoussou est même allé jusqu'à prétendre qu'il ne connaissait pas la victime, alors qu'il avait, à l'enquête, déclaré qu'il considérait la mère de celle-ci comme sa sœur puisqu'ils sont originaires du même village.

Sa victime A.  Lam Mansaly a raconté :"Je suis allée avec lui dans sa maison pour prendre les clés, mais je suis restée dehors pour l'attendre. C'est lorsque j'ai voulu quitter les lieux qu'il m'a entraînée dans une chambre où il a fait des attouchements sur moi. Il m'a jetée sur le lit et a commencé à me caresser. Il a essayé d'enlever mon pantalon, mais je l'ai remonté (...)’’, a-t-elle dit. Elle a donné bien d’autres détails avant de faire savoir que ‘’c'est après cet acte qu'il m'a donné 1 000 F CFA qu'il m'a demandé de remettre à ma mère." À la suite des déclarations de sa fille, Fatou Ndiaye a tout de même confié au tribunal qu'elle a pardonné à l'accusé. Le procureur a révélé que la fille a subi un traumatisme suite à ses actes perpétrés sur elle par cette personne qu'elle considérait comme un oncle ou un père.

Le parquetier, qui estime que les accusations sont plus que crédibles, a requis 10 ans de réclusion criminelle, après avoir demandé sa déclaration de culpabilité. La défense de l'accusé, Me Baba Diop, a précisé qu'il n'y a rien dans le certificat médical. De l'avis de la robe noire, le médecin a juste dit que ‘’tout est OK’’. "Il faut appliquer la loi et dire que dans cette affaire, il y a un doute. Et le doute profite à l'accusé. Il faut l'acquitter", a-t-il plaidé.

Délibéré le 4 juin prochain.

MAGUETTE NDAO

Section: 
CÉLÉBRATION TABASKI : Pour se payer une perruque, elle vole les bijoux en or de sa mère
JUSTICE – ‘’PRINCIPES DE BANGALORE’’ : Des magistrats à l’école de la déontologie juridique
TVA SUR LES PRESTATIONS DE SERVICES NUMÉRIQUES RÉALISÉES PAR LES ASSUJETTIS ÉTRANGERS : Le ministre des Finances change la donne
LUTTE CONTRE L’INSÉCURITÉ ALIMENTAIRE À KOLDA : Le Pam débloque 45 millions pour promouvoir le fonio dans les écoles
SAINT-LOUIS: CHANGEMENT CLIMATIQUE : Une étude  expose les pertes et  dommages dans la zone Nord
COUR SUPRÊME : Verdict attendu de l'affaire du marché de 71 milliards par le ministère de la Santé
LE MONDE DE LA PRESSE EN DEUIL : Mansour Dieng n’est plus
Vol en réunion avec usage d'arme
GÉNÉRAL BIRAME DIOP, MINISTRE DES FORCES ARMEES ‘’Le Sénégal travaillera sans relâche pour la réunification de la CEDEAO’’
KOLDA/ RECONNU COUPABLE DE SÉQUESTRATION, VIOL ET DE CHARLATANISME : Un charlatan guinéen condamné à 10 ans de prison ferme
SAINT-LOUIS: PASSATION DE SERVICE AU CROUS : Dr Babacar Diop décline sa feuille de route
Rackets dans l'espace CEDEAO
LUTTE CONTRE LA DROGUE ENTRE THIÈS ET KAOLACK : Les brigades régionales de la Docrtis saisissent 326 kg de chanvre indien
MATAM : Djinda Dème valide le changement systémique dans l’éducation
PUBLICITÉ SUR LES MÉTHODES D'AVORTEMENT VIA LES RÉSEAUX SOCIAUX : Le ministre de la Santé menace
LA DUE DILIGENCE ET L'ACCÈS À L'INFORMATION AU SÉNÉGAL : Vers une transparence et une digitalisation accrues
ARABIE SAOUDITE : 1,3 million de pèlerins déjà arrivés, plus de 300 000 clandestins refoulés
FERMETURE ET DÉLOCALISATION DE L’USINE ICS SENCHIM : Une bombe écologique au cœur de Dakar
UTPS
RESTAURATION DES ÉCOSYSTÈMES - AIRE MARINE PROTÉGÉE DE JOAL-FADIOUTH : Daouda Ngom salue le travail des femmes