Publié le 19 May 2021 - 10:26

Diversité culturelle

 

Le ministre de la Culture de la Communication, Abdoulaye Diop, préside vendredi la Journée mondiale de la diversité culturelle pour le dialogue et le développement, annonce un communiqué parvenu à l’APS. La cérémonie aura lieu à la place du Souvenir africain, sur la corniche-Ouest à Dakar, de 9 h à 17 h, précise la même source, ajoutant que cette journée a été proclamée le 21 mai de chaque année par l’Assemblée générale des Nations Unies, suite à la Déclaration universelle de l’Unesco sur la diversité culturelle en novembre 2001. Cette journée, célébrée par le Réseau des acteurs socioculturels du Sénégal (RASCS), verra la participation d’une quinzaine de communautés nationales venant de toutes les régions du Sénégal qui vont gratifier le public de prestations tirées de notre riche patrimoine culturel, renseigne le communiqué.

En marge de cette célébration, signale le texte, le RASCS procédera au lancement d’un nouveau programme d’action qui devra marquer un changement de paradigme dans l’optimisation des ressources culturelles. Diverses manifestations culturelles y seront déroulées avec comme temps fort le panel dont le thème central retenu est ‘’Le cousinage à plaisanterie, facteur de paix et de cohésion sociale’’, qui sera introduit par Papa Massène Sène, font savoir les organisateurs.

"La célébration de cette journée est un moyen pour renforcer la contribution légitime des institutions coutumières et traditionnelles dans la relance des activités culturelles, mais surtout dans la prévention et la gestion des conflits, mais aussi pour appuyer la politique de sauvegarde des cultures traditionnelles que le ministère de la Culture met en œuvre’’, ont-ils insisté. La nouvelle cour royale du Sine, dirigée par le roi (Maad A Sinig) Niokhobaye Fatou Diène Diouf, intronisé le 8 février 2019, très engagé dans la préservation de la culture et les traditions, est l’invité d’honneur de cette édition.  Il sera accompagné du roi d’Oussouye et ils seront accueillis par les communautés nationales. Les parrains de la manifestation ont été choisis pour leur ancrage culturel et social dans les communautés et les terroirs au niveau national, mais aussi pour leur contribution à la construction de la paix et de l’unité nationale, a expliqué le RASCS.

 

Section: