Publié le 12 Mar 2012 - 14:33
ELECTION PRÉSIDENTIELLE

Clarté dey Leer veut sécuriser le deuxième tour

 

Le bureau exécutif du Cadre de Lutte et d'Action pour la régularité et la Transparence des Elections, Clarté dey Leer, après avoir constaté que le résultat final du premier tour de la présidentielle n'avait pas connu de contestations majeures, a néanmoins fait la recommandations de vigilance aux citoyens sénégalais du fait que des interrogations subsistent, et qu'il convient de surveiller le deuxième tour comme du lait sur le feu. Les doutes de Clarté portent sur le fichier électoral, notamment sur le nombre d'électeurs estimé à 5 millions 303 mille et 555, sénégalais de l'extérieur compris. Pour Clarté, ce chiffre est artificiellement gonflé, et l'absence de biométrie permet de manipuler ce fichier que les autorité disent cependant verrouillé. Leurs doutes proviennent de ce calcul simple qui enlèverait 48% de jeunes de moins de quinze ans d'une population totale de 12 millions de sénégalais, sans compter eux qui pour diverses raisons n'ont pu s'inscrire. Cette estimation de gonflage est renforcée par le million de jeunes en age de s'inscrire qui sont restés en rade lors des inscriptions de 2010 et 2011, et pour Clarté Dey Leer, tout ceci explique le taux moyen de participation du premier tour.

 

Pour parer à toute situation préjudiciable à la sincérité du vote, à la régularité et à la transparence de l'élection, Clarté dey Leer préconise de sensibiliser les citoyens au retrait de leurs cartes d'électeurs, de refuser et de dénoncer toute tentative de corruption et d'achat de cartes, et de sécuriser les résultats en les donnant en temps réel et en les publiant le plus tôt possible par voie de presse. Clarté Dey Leer exhorte les populations à une volonté commune de surveillance, et à la mutualisation des actions et au partage des responsabilités et des tâches, pour une élection prise en mains par les citoyens eux-mêmes.

Section: 
Dolel PIT
CONTRE L'EXTRÊME DROITE : Les francs-maçons de France appellent à un rassemblement le 18 juin
PIT SUR LES SORTIES D’OUSMANE SONKO : ‘’Ce qu’on attend du Premier ministre…’’
TENSIONS ENTRE PASTEF ET LES JOURNALISTES : Ousmane Sonko, les non-dits d’une relation amour-haine avec la presse
MIMI TOURÉ SUR LA PARTICIPATION DES FEMMES AUX ÉLECTIONS : ‘’Les femmes ne sont pas nécessairement porteuses de projets qui sont bons pour les femmes’’
APRÈS LES SORTIES DES POPULATIONS : Les ICS se lavent à grande eau
Mamoudou Ibra Kane
Thierno Bocoum
VISITE AU MARCHE À BÉTAIL DE DAHRA DJOLOF : ‘’Plus de 600 millions F CFA financés par le Fonstab n’ont pas été recouvrés dans la zone’’
POURSUITES JUDICIAIRES : Ousmane Sonko menace les dirigeants de l’ancien régime
« PROJET » PASTEFIEN : « A partir de septembre, le « Projet sera opérationnalisé », selon le député Ayib Daffé
KALIDOU SY, PROFESSEUR D'ANALYSES DE DISCOURS : ‘’La véritable efficacité d'un slogan dépend de la capacité des dirigeants à rester fidèles à ce mot d'ordre’’
‘’SOPI’’, ‘’NATANGUÉ’’, ‘’JUB, JUBAL, JUBANTI’’, ‘’FAST TRACK’’ : Les slogans comme arme de communication des régimes au Sénégal
ENTRETIEN AVEC GALLO TALL, PORTE PAROLE ADJOINT DU PDS : ‘’Karim a décliné des postes dans le gouvernement’’
RECOMPOSITION POLITIQUE : La méthode Amadou
CONSEIL DES MINISTRES : De nouveaux patrons pour la Senelec, Promoged, Petrosen Holding Sa, Aser, AEME…
ÉRADICATION DES ABRIS PROVISOIRES, DIGITALISATION INTÉGRALE DU SYSTÈME... : BDF veut rénover l'école sénégalaise 
Décret de répartition
MESURES INDIVIDUELLES : Les nominations en conseil des ministres
CONSOLIDATION DE LA PAIX AU SÉNÉGAL : Le Conseil interreligieux du Sénégal pour la paix  engage le combat