Publié le 23 Sep 2023 - 21:54
EXPLOSION DE GAZ À DERKLÉ

La famille toujours sous le choc

 

La famille Diouf reste toujours sous le choc, après l’explosion, vendredi dernier, à Derklé, un quartier de Dakar, d’une bonbonne de gaz butane occasionnant la mort de sept personnes. Un drame qu’elle met sous le compte de la volonté divine. ‘’C’est une grosse perte et c’est très difficile’’, s’est confié Aline Diouf, un membre de la famille des victimes.

Toujours sous le choc, Aline continue d’accueillir des délégations de personnes venues présenter les condoléances. Sous un arbre ombragé qui trône à la devanture du portail  de la maison, il déclare accepter la volonté divine. ‘’Nous sommes croyants, nous croyons à la volonté divine. C’est Dieu qui en a décidé ainsi et il n’y a que Lui qui peut le faire. Et nous vivons cette situation avec philosophie. Dieu l’a fait et on n’y peut rien’’, a-t-il laissé entendre.

Au moment de l’explosion, ‘’onze personnes se trouvaient à l’intérieur de la maison : mon grand frère, ses deux enfants, ma petite sœur et ses trois enfants et les trois bonnes’’, a précisé M. Diouf. ‘’Sept personnes parmi elles sont décédées, dont cinq membres de la famille et les deux bonnes. Les autres sont en train d’être suivis à l’hôpital’’, a-t-il informé.

Revenant sur les causes du drame, Aline Diouf souligne que ‘’cela s’est produit au moment où on devait changer le bec de la bonbonne de gaz. Contrairement à ce que racontent certaines personnes’’. Toutefois, a-t-il fait savoir, une enquête est ouverte par la police pour identifier les véritables causes de l’accident.

‘’C’est au moment de la prière du vendredi que j’ai été alerté. Je me suis précipité pour aller directement à l’hôpital de Grand-Yoff. Sur place, j’ai constaté que certains étaient admis en réanimation. Tout le monde était mobilisé pour leur porter secours. Et les cas ont été traités selon leur degré de brûlure’’, a expliqué Aline Diouf.

En dépit du drame, la famille garde sa dignité.  ‘’Nous, la famille, nous gardons notre dignité. La famille n’a jamais demandé de l’aide à qui que ce soit. Parce que des personnes malintentionnées sont en train de profiter de l’occasion pour soutirer de l’argent à certaines bonnes volontés’’, met-il en garde. Il a salué la visite de la délégation gouvernementale sous la conduite du ministre auprès du ministre de l’Intérieur chargé de la Sécurité de proximité.

 

Section: 
GUERRE DU MANGANÈSE : Les non-dits d’une sale affaire
SAINT-LOUIS : BAISSE DES PRIX DE DENRÉES ALIMENTAIRES : Une mesure diversement appréciée à Ndar
BAISSE DES PRIX DE PRODUITS DE GRANDE CONSOMMATION : Les Ziguinchorois attendent que la mesure soit effective
TABASKI À THIÈS – FLAMBÉE DU PRIX DU MOUTON : Les vendeurs se défaussent sur la cherté de l'aliment de bétail
LUTTE CONTRE LA PIRATERIE MARITIME, LE TERRORISME MARITIME ET LE TRAFIC DE MIGRANTS : Vers la mise en place d'un Conseil national consultatif
POUR AVOIR TENTÉ D’AGRESSER UNE FEMME DE MÉNAGE : Un ‘’bongoman’’ condamné à deux ans de prison, dont un an ferme
Diomaye à Freetown
SOUTIEN À LA PALESTINE : Le président Diomaye Faye prié d’expulser l’ambassadeur d’Israël au Sénégal
REMISE DE 450 TABLES-BANCS À L’IEF DE KOLDA : La mairie offre 450 tables-bancs aux écoles de la commune
THIÈS – PARCELLES DE MBOUR 4 ET DE LA NOUVELLE VILLE DE THIÈS : Le mouvement And Sopi Thiès en croisade pour une distribution équitable
SAINT-LOUIS : PRÉPARATIFS DE LA TABASKI : Les foirails et les marchés bien approvisionnés
CHAUFFEUR TORTURÉ À MBORO : Deux Chinois et un Sénégalais déférés au parquet
Gabrielle Kane
AwaléDakar Dem Dikk SA
CÉLÉBRATION TABASKI : Pour se payer une perruque, elle vole les bijoux en or de sa mère
JUSTICE – ‘’PRINCIPES DE BANGALORE’’ : Des magistrats à l’école de la déontologie juridique
TVA SUR LES PRESTATIONS DE SERVICES NUMÉRIQUES RÉALISÉES PAR LES ASSUJETTIS ÉTRANGERS : Le ministre des Finances change la donne
LUTTE CONTRE L’INSÉCURITÉ ALIMENTAIRE À KOLDA : Le Pam débloque 45 millions pour promouvoir le fonio dans les écoles
SAINT-LOUIS: CHANGEMENT CLIMATIQUE : Une étude  expose les pertes et  dommages dans la zone Nord
COUR SUPRÊME : Verdict attendu de l'affaire du marché de 71 milliards par le ministère de la Santé