Publié le 29 Jul 2015 - 02:45
LETTRE OUVERTE A MACKY SALL

A quand l'audit des concessions pétrolières ?

 

Lundi dernier, le bureau politique de notre parti, le Mps/Selal, a demandé, à travers une déclaration reprise par certains medias, un audit de toutes les licences d'exploitation pétrolières attribuées ces dernières années.

Depuis lors, vous aviez effectué votre tournée dite "économique" à Fatick. La faible mobilisation des foules constatée à cette occasion prouve que les populations sénégalaises ne croient plus aux promesses mirobolantes de centaines de milliards annoncées aux cours des conseils ministériels délocalisés. Vous auriez pu saisir cette occasion pour répondre à notre question. Mais la presse nous apprend que vous avez préféré exprimer votre grande déception aux responsables locaux de votre parti que vous avez menacés de sanctions consistant à ne plus les nommer dans les fonctions d'Etat.

Une sanction, vous en avez prise à l'encontre d'un autre responsable de votre parti, ancien Consul du Sénégal à Marseille, accusé par la police française d'ivresse publique et d'attentat à la pudeur. Nous aurions salué cette éviction si elle n'était pas aussi évidemment inspirée par le froncement de sourcil de l'ancien colonisateur. Ici vous avez réagi très vite, alors que votre ministre, auteur d'attaques inqualifiables contre les magistrats de la Cour des Comptes, occupe encore ses fonctions en toute impunité.

Pourtant, la question posée par le Mps/Selal mérite un traitement tout aussi diligent.  En effet, la transparence dans les industries extractives est devenue une question clef de la bonne gouvernance économique. Partout dans le monde, les citoyens exigent de leurs dirigeants qu'ils leur rendent compte de la gestion de leurs ressources naturelles, dont l'impact sur le vécu des générations futures est considérable. Le Sénégal ne saurait faire exception à cette règle universelle.

C'est pourquoi je vous exhorte à déclencher immédiatement un audit de toutes les licences attribuées par le Sénégal à des fins d'exploration et /ou d'exploitation pétrolières. La condamnation d'un des attributaires de ces licences par la justice de son pays, la Pologne, pour corruption et blanchiment d'argent, justifie amplement une telle demande. Il s'y ajoute que certaines de ces licences ont été attribuées à des partenaires d'affaires de votre propre frère, ce qui a entrainé une saisine et l'annonce d'une enquête de l'office national anti corruption, l'Ofnac, dont on attend encore les résultats.

Peut être, ne pourrez-vous pas apporter une réponse diligente puisque vous êtes, avec votre Premier ministre et la plupart de vos ministres et directeurs généraux, en villégiature en Europe. N'empêche, d'autres relances suivront.

Car, à défaut de l'exercice de vérité et de clarté auxquelles nous vous invitons, les Sénégalais ne seraient-ils pas en droit d'exprimer, par tous les moyens constitutionnels, leur grande déception à propos de votre promesse d'une gestion vertueuse et transparente qui est plutôt devenue une gestion véreuse et nébuleuse ? Le véritable "wax waxeet" (parjure) n'est-il pas celui-là?

Mamadou Bamba Ndiaye

Ancien député

Secrétaire général du Mps/Selal

 

Section: 
LA MASSIVE ET NOUVELLE FREQUENTATION DES LYCÉES AU BAOL MBAKOL NDIAMBOUR ET AU CAYOR DONNERA AU SÉNÉGAL BEAUCOUP D’AUTRES CHEIKH ANTA DIOP
Le cinéma, un levier  efficace pour promouvoir la destination touristique de kédougou : Kédougou : pôle cinématographique et touristique.
Le fonctionnaire au Sénégal, un sans voix à la merci du politique
CONTRIBUTION: 100 JOURS DE GOUVERNANCE BASSIROU D. FAYE : De la nécessité de se hâter lentement
Monsieur le Président : Montrez-nous la lune au lieu de vous cacher derrière votre petit doigt
Les ambulants et les conducteurs de Jakarta ne sont pas les problèmes mais les conséquences des problèmes.
 Proposition de solutions pour le Fichier électoral et le parrainage
L’ANCIENNE MAJORITE DEVENUE LA NOUVELLE OPPOSITION, PEUT –T-ELLE AVOIR LA MEMOIRE SI COURTE ?
ALLIANCE DES ETATS DU SAHEL, UNE CATASTROPHE POUR LA DÉMOCRATIE EN AFRIQUE
SECTEUR DE LA SANTÉ : QUELQUES RÉFLEXIONS SUR LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES
L'OTAN A-T-ELLE ENCORE SA RAISON D'ÊTRE ?
REFORMES DE LA JUSTICE POUR UN SYSTEME JUDICIAIRE EFFICACE ET EFFICIENT
« Les 100 jours du gouvernement de ruptures : Point de vue d’un modeste citoyen »
Affaire SamaCasierJudiciaire : Un Révélateur de la Nécessité d'Amélioration de la Livraison des Projets Numériques dans les Administrations Sénégalaises
Oui pour l'abrogation de la loi d'amnésie (loi d'amnistie) !
TROIS MOIS APRES LA VICTOIRE DU 24 MARS, ACCÉLÉRER LE PAS SUR LE CHEMIN DE LA RUPTURE !
L'HISTOIRE DU TÉLÉPHONE AU BAC ET L'ÉDUCATION TRANSFORMATRICE
CENT JOURS…CENT FAILLES…
Mieux vaut tard que jamais avec la disparition des plaques d’égouts
Une solution PROMISE aux besoins de financement de nos PME avec la grâce de Dieu