Publié le 22 Dec 2022 - 10:33

Prix les afriques

 

“Le jury a salué un très bon récit, centré sur deux grands thèmes : la déconstruction d’un village par la pollution pétrolière d’une entreprise américaine et la lutte de ses habitants”, expliquent ses membres dans un communiqué parvenu à l’APS. “Si l’intrigue se déroule dans une bourgade imaginaire d’Afrique de l'Ouest, le lecteur, lui, pourrait aussi bien la situer en RDC, au cœur du bassin du Congo, dans le nord-ouest nigérian, que dans tout le Golfe de Guinée, c’est-à-dire partout où les intérêts économiques des multinationales comptent plus que les êtres humains”, ajoutent-ils.

Imbolo Mbue, née en 1982 à Limbé, au Cameroun, est une écrivaine d’expression anglaise. “Puissions-nous vivre longtemps’’, son deuxième roman, a été traduit de l’anglais. Elle vit à Manhattan, aux États-Unis d’Amérique. Le prix littéraire Les Afriques, créé en 2015 par l’association de lecteurs La Cène littéraire, est décerné une fois par an à un écrivain - ou à une écrivaine - d’Afrique qui publie une fiction. Il peut récompenser aussi un auteur afrodescendant. Pour remporter le prix, “la fiction doit mettre en exergue une cause humaine, sociétale, idéologique, politique, culturelle, économique ou même historique, en rapport avec l’Afrique ou avec sa diaspora”, rappelle le jury. Le lauréat reçoit une récompense de 6 000 francs suisses (environ 4 003 996 F CFA) et une œuvre d’art du peintre suisse d’origine sénégalaise Momar Seck.

La maison d’édition Flore Zoa achète les droits de l’ouvrage qui remporte le prix pour la zone Afrique francophone, en cas d’accord avec l’éditeur. Le professeur Ambroise Kom a dirigé le jury du prix Les Afriques 2022, dont étaient membres les écrivaines Fassinou Adelaïde, Bouya Alphonsine et Mars Kettly. Semujanga Josias, professeur titulaire au Département des littératures de langue française de l’université de Montréal, et le médecin Seime Hortense faisaient partie du jury.

“Les Aquatiques” d’Oswalde Lewat (éditions Les Escales), “Cave 72” de Fann Attiki (JC Lattès), “Les Étoiles les plus filantes” d’Estelle-Sarah Bulle (éditions Liana Lévis) et “Les villages de Dieu” d’Emmelie Prophète (Éditions Mémoire d’encrier) avaient été sélectionnés pour cette distinction littéraire. Imbolo Mbue succède à Fiston Mwanza Mujila, le lauréat en 2021 du prix, pour “La Danse du vilain”, un roman publié par les éditions Métailié en 2020. La Cène littéraire est une association à but non lucratif fondée le 1er juillet 2015 par Flore Agnès Nda Zoa Meiltz, une avocate camerouno-suissesse. “Cette association développe de nombreuses initiatives, afin de promouvoir la lecture de la littérature africaine et afrodescendante”, affirme le communiqué du jury.

 

Section: 
RÉPARTITION DROITS AUDIOVISUELS : Un peu plus de 100 millions donnés aux artistes
CARAVANE NATIONALE MOBICINÉ : ‘’Le mouton de Sada’’ va faire le tour du Sénégal
RECHERCHES - TIRAILLEURS SÉNÉGALAIS : Près de 500 enregistrements audio réceptionnés à l’Ifan
ALBUM REGGAE - CHANGEMENT CLIMATIQUE, MANIPULATION DE MASSE… : Mam J Ras Soul dénonce tout dans ‘’Mensonge’’
BAMAZI TALLE - COLLECTION DWELL : Cet artiste qui explore les traditions africaines
DANSE SPORTIVE : Douze jeunes pépites bénéficient du savoir-faire belge
PASSATION DE SERVICE AU GRAND THÉÂTRE : Le DG sortant liste ses réalisations
Hommage à Amadou Mahtar Mbow
Présentation de l'album "Poétesse" : Samira Fall sort 12 poèmes musicaux
PROFIL - RICH WANEH (RAPPEUR) : L’ambassadeur des cultures américaine et sénégalaise
CONFÉRENCE DE PRESSE CLÔTURE FESTIVAL DE JAZZ DE SAINT-LOUIS : Le nouveau directeur du comité d’organisation prône l’élargissement des perspectives
32e ÉDITION DU FESTIVAL DE JAZZ DE SAINT-LOUIS : Mansour Faye invite le ministère de la Culture à prendre en charge l’événement
‘’BEAUTÉ MAUDITE’’ DE NDÈYE MARIÈME DIOP : La célèbre chronique adaptée à l’écran
Ouverture Festival Jazz
BOB MARLEY
SAINT-LOUIS : 32e ÉDITION DU FESTIVAL INTERNATIONAL DE JAZZ L’appui de l’État attendu impatiemment
MATAM – LITTÉRATURE : Mamoudou Sidy Ba remporte le Prix Silima 2024
STLOUIS’DOCS 2024 : Le Grand Prix décerné au film ‘’Coconut Head Generation’’ d’Alain Kassanda
AVENEMENT DU PRESIDENT BASSIROU DIOMAYE FAYE : Le changement à la tête du Sénégal est « important » et « positif », selon le cinéaste Abderrahmane Sissako
NDÈYE SOUKEYNATOU DIOP, RÉALISATRICE DU FILM ‘’LÉBOU’’ : ‘’La pauvreté s’installe parce qu’on perd progressivement notre activité économique’’