Publié le 14 Jun 2024 - 10:51
EURO 2024

Les 10 joueurs qui vont faire l’Euro 2024

 

L’Euro, qui débute vendredi, sera l’occasion de découvrir de nouvelles têtes, de voir certaines stars se casser la gueule, d’en voir d’autres réaliser l’un de leurs plus grands accomplissements avec leur sélection. Peu importent les flops, peu importent les tops, voici les 10 joueurs qui marqueront l’Euro et donc votre été.

 

Mikel Oyarzabal

Impressionnante en préparation, l’Espagne s’avance en sérieux outsider dans cet Euro. Pour confirmer ce statut, elle aura besoin d’un attaquant au top de sa forme. Fernando Torres et David Villa étaient au sommet de leur art en 2008 et 2012. Avec 4 buts en deux matchs de prépa, Mikel Oyarzabal présente un profil idéal pour la Roja. Parce qu’il n’y a pas beaucoup mieux, mais aussi parce qu’avec 97 buts et 53 passes décisives en 344 matchs avec la Real Sociedad, il sait plus que tout se montrer décisif. Surtout, alors qu’il devait être la terreur des Basques et celui qui allait faire tomber le PSG en Ligue des champions, il a l’occasion de montrer dès les poules à Gianluigi Donnarumma qu’il a eu de la chance de ne pas croiser sa route au meilleur de sa forme l’hiver dernier.

Kobbie Mainoo

Il n’est pas le plus attendu des Anglais, derrière Bellingham, Kane ou Saka, il n’est même pas sûr d’être titulaire durant le tournoi, mais Kobbie Mainoo est bien le joueur des Three Lions qui va briller outre-Rhin. Impressionnant et indiscutable dès sa première saison avec les pros du côté de Manchester United, le milieu a su se montrer décisif aux meilleurs moments, comme contre Liverpool en Premier League. International depuis mars, alors qu’il n’avait encore que 18 ans – il en a eu 19 en avril –, le chaton compte déjà deux titularisations en trois capes sous les ordres de Gareth Southgate. Si l’Angleterre veut briller cet été, ça passe par Kobbie Mainoo. Pour les amateurs de basket, un Kobbie qui brille en 2024, ça n’étonnera personne.

Joško Gvardiol

Finaliste du mondial 2018 et demi-finaliste en 2022, finaliste de la dernière Ligue des nations, mais éliminée en huitièmes en 2016 et 2021 : la Croatie n’y arrive pas à l’Euro. Pour contrer cette spirale, les Vatreni pourront compter sur Joško Gvardiol, en pleine forme. Révélé au grand jour lors du mondial qatari, le défenseur de Manchester City a réalisé une saison pleine en Angleterre. Auteur de quelques buts majestueux, à 22 ans, celui qui est considéré comme le meilleur défenseur du monde par ses coéquipiers sera l’un des leaders de sa sélection qui, malgré le pessimisme qui l’entoure, sera à nouveau un sacré poil à gratter en Allemagne.

Arda Güler

La pépite du Real Madrid va pouvoir briller en mondovision lors de l’Euro. Longtemps blessé cette année, on a cru un temps que son transfert en provenance de Fenerbahçe à 18 ans et pour 20 millions d’euros était un tantinet prématuré. Absent toute la première partie de saison, il n’a porté les couleurs madrilènes pour la première fois qu’en janvier, lors de la Supercoupe d’Espagne. Les doutes étaient donc nombreux, mais le jeune Arda a de la ressource ! Une fin de saison en boulet de canon, avec 6 buts marqués lors des 18 dernières journées, dont 5 lors de ses 5 derniers matchs, et il arrive en Allemagne en totale confiance. Vu comme un prodige par tout un pays, il sera à surveiller de très près.

Artem Dovbyk

En août dernier, qui aurait parié sur le fait qu’Artem Dovbyk débarque à l’Euro auréolé du titre de meilleur buteur de Liga ? Avec 24 pions inscrits cette saison, l’Ukrainien a été l’une des raisons majeures de l’excellent exercice de Gérone. Pas fâché avec les passes décisives (8 bonbons délivrés en championnat), il sera la menace n°1 sur le front de l’attaque de la Zbirna. Avec des joueurs comme Oleksandr Zinchenko, Mykhailo Mudryk et Ruslan Malinovsky, il ne devrait pas manquer de bons ballons pour faire la différence. Dans une poule avec la Roumanie, la Slovaquie et la Belgique, il a l’occasion de planter à l’envi et de devenir le tube de l’Euro, à la manière de Patrik Schick il y a trois ans.

 Yusuf Yazıcı et Karol Świderski

Alors que l’Observatoire du football a publié l’âge et la taille moyenne des 24 sélections de l’Euro, le joueur moyen de la compétition fait donc 1,84m et a 27 ans et demi. Ces caractéristiques collent parfaitement à Yusuf Yazıcı et Karol Świderski qui, en plus, de faire la bonne taille, auront 27 ans et demi pendant l’Euro ! Bien connu du championnat de France, le Turc ne vit « que pour ses rêves », alors que la Turquie jouera un peu chez elle en Allemagne. Sans club fin juin, il aura l’occasion de briller pour se montrer aux yeux des recruteurs.

Karol Świderski a déjà fait parler de lui avant même que l’Euro ne commence. En amical face à la Turquie, il s’est foulé la cheville… en célébrant un but. Pas le meilleur moyen de se mettre en confiance, alors que la blessure de Robert Lewandowski devrait lui octroyer un peu de temps de jeu. Finalement, l’attaquant du Hellas s’en sort avec une belle frayeur. Du haut de ses deux buts en 15 matchs cette saison, il n’était pas franchement destiné à marquer le tournoi, mais s’il nous ressort ce genre de boulette, il sera pour sûr l’une des figures de l’Euro.

 Joakim Mæhle

Il nous a fait rêver en 2021, avant de plafonner quelque peu pendant trois ans. De l’Atalanta à Wolfsburg, le latéral n’a pas continué son ascension, autant qu’attendu du moins. Pas en phase avec la méthode Gasperini, il va retrouver la compétition qui l’avait révélé aux yeux de l’Europe. Avec un Rasmus Højlund dans la boîte pour réceptionner ses centres, nul doute qu’il a de quoi reformer un duo qui a déjà coexisté à Bergame. Le Danemark avait surpris tout son monde en 2021, il ne faudra pas faire les étonnés quand ils vont refaire le coup cet été.

 N’Golo Kanté

« Il est petit, il est gentil, il est parti en Arabie… » Rappelé in extremis par Didier Deschamps pour disputer l’Euro, le milieu de terrain de poche de 33 ans ne vient pas faire de la figuration. Déjà en cannes lors des matchs de préparation, il va petit à petit monter en puissance pour redevenir le patron de l’entrejeu tricolore. Vous l’aurez lu ici, N’Golo Kanté va rayonner en Allemagne et nul doute que certaines écuries européennes ne devraient pas tarder à lui passer un petit coup de téléphone, histoire de lui demander si les maussades hivers du Vieux Continent ne lui manquent pas un peu.

 Vitinha

Cette saison, petit Victor est devenu grand. Cet été, il peut devenir un géant. Alors que le Portugal veut offrir une dernière danse aussi rock and roll qu’en 2016 à Cristiano Ronaldo, l’heure est venue pour ses lieutenants de mener la barque. Pour le milieu parisien, qui s’est imposé comme un titulaire en puissance au sein de la Seleção, c’est le moment de passer un cap en sélection. Parmi les favoris de l’Euro, les Lusitaniens vont avoir besoin de la capacité à se projeter qu’a développée cette saison Vitinha, qui attend toujours son premier but en sélection. Avec neuf pions inscrits cette saison, il ne devrait pas hésiter longtemps au moment de déclencher une petite sacoche des 25 mètres contre la Tchéquie mardi prochain.

 Jamal Musiala

Oui, la nouvelle coqueluche de l’Allemagne se nomme Florian Wirtz. Pourtant, celui qui va porter l’hôte de la compétition sur ses épaules se nomme Jamal Musiala. Lui aussi pensionnaire de la génération 2003, le milieu du Bayern compte déjà 29 sélections et continue de se comporter en patron du côté du Bayern Munich, avec 10 buts et 6 passes dé’ en championnat cette saison en seulement 24 matchs. S’il a révélé en conférence de presse que ses coéquipiers continuaient à l’appeler Bambi, il n’a plus rien d’un novice. À domicile, il va se révéler comme le véritable maître à jouer de la Mannschaft, surtout qu’il a fait le plein de protéines avant la compétition.

Section: 
SAINT-LOUIS : RÉGATES À GUET NDAR La famille des rameurs réunifiée pour 2024
JEUX OLYMPIQUES DE PARIS 2024 : Quand le sport se met au service du social
ARGENTINE - CHANT RACISTE : Buenos Aires ne répond plus
LUTTE - BALLA GAYE 2 VS TAPHA TINE : La revanche, 11 ans après
ÉQUIPE NATIONALE FÉMININE DE BASKETBALL : Otis Hughley Jr, nouvel entraîneur
EURO 2024 - FINALE Espagne / ANGLETERRE (2-1) : Roja de plaisir !
AJAX : Bertrand Traoré va faire son retour
ÉQUIPE DE FRANCE : Plusieurs joueurs pensent à la retraite internationale !
LIGUE DES CHAMPIONS ET COUPE CAF : Le Stade d’Abidjan et East End Lions FC, adversaires du TFC et du Jaraaf
AFFAIRE GUEDIAWAYE FOOTBALL CLUB (GFC) : Ibou Dieng solde ses comptes avec Lat Diop
NFOS MERCATO : Lamine Camara ciblé par le Barça
COPA AMERICA : Terrible échec pour le Brésil !
FRANCE : Binationalité, le foot français sur ses deux pieds ?
EURO 2024 : QUARTS-FRANCE-PORTUGAL : Quelles solutions pour remplacer Rabiot face au Portugal ?
CHAMPIONNAT D’AFRIQUE JUNIOR DE KUNG-FU WUSHU Un test pour le Sénégal en perspective des JOJ-2026
CYCLISME - TOUR DE FRANCE : Girmay, le 1er Africain noir à remporter une étape
ENSEIGNEMENTS DU COMBAT AMA BALDE-GRIS BORDEAUX : Un goût d'inachevé, mais des perspectives en vue
DU FC NANTES AU BEAUMONT SA (DIVISION RÉGIONALE) Santy Ngom, une carrière en chute libre
EURO 2024 : L’Espagne ne fait qu’une bouchée de la Géorgie et rejoint l’Allemagne
LUTTE - DERBY PIKINE-ÉCURIE FASS : Ama Baldé vainqueur de Gris Bordeaux par décision arbitrale