Publié le 4 Jun 2021 - 02:54
FOIRE INTERNATIONALE DES PRODUITS AFRICAINS (FIPA)

Le Complexe Galaxie Adama Gueye dévoilent ses belles créations 

 

La styliste Marième Diop Gueye a présenté  les créations de son atelier, le Complexe Galaxie Adama Gueye, mardi soir, dans le cadre de la deuxième édition de la Foire internationale des produits africains (FIPA), une initiative qui met en exergue le talent et le savoir-faire des artistes, artisans et opérateurs économiques des pays participants.

 

Le Complexe Galaxie Adama Gueye a présenté ses créations autour d’un défilé organisé, mardi soir, au Monument de la Renaissance africaine.  Styliste, modéliste de formation, Marième Diop Gueye a montré divers articles prodigieux, conçus à partir de tissu mode ou tissu tendance. Il s’agit des costumes africains et de costumes européens, de tenues traditionnelles, de chemises, de pantalons, etc. C’était dans le cadre de la deuxième édition de la Foire internationale des produits africains (Fipa),  qui a débuté le 27 mai dernier et qui se poursuit jusqu’au 5 juin prochain.

Un défilé réussi dont l’organisation a pourtant été, en quelque sorte, improvisée. Marième Diop Gueye dit avoir préparé l’évènement en moins d’une semaine seulement. ‘’Les hôtesses de cette foire sont habillées par ma structure. L’organisatrice de cet évènement a vu à quel point j’aime la mode et la couture. C’est ainsi qu’elle m’a demandé de sponsoriser les hôtesses. Puis, au cours d’une discussion, elle m’a demandé de tenir un défilé de mode dans le cadre de cette foire. La tenue de ce défilé n’a été confirmée que dimanche dernier’’, a expliqué la créatrice  qui a ouvert son atelier depuis 10 ans, après avoir suivi des cours dans de grandes écoles de couture. 

Elle a parlé de l’importance de la Fipa à laquelle elle participe pour la première fois. ‘’Pour des personnes comme moi, qui sont longuement restées dans leur coin pour travailler, aller vers le public et faire connaitre le produit est toujours intéressant. Parce qu’aussi bon que puisse être l’article, s’il n’est pas exposé, les gens vont ignorer son existence’’, a-t-elle indiqué. La styliste dit s’en sortir, même si les clients ne viennent pas en masse, comme il le fallait.

Elle propose des choses différentes parce que la plupart des acteurs de la mode ne vendent que des habits traditionnels, alors que, pour sa part, elle diversifie. ‘’On sait que les temps sont durs, puisqu’on vient de célébrer la fête de Korité avec tout ce que cela implique. Mais on rend grâce à Dieu. Ici, dans chaque stand, il y a des produits orignaux, différents. Donc, chaque exposant tire son épingle du jeu’’, a-t-elle poursuivi. Pour elle,  foire est toujours importante. ‘’Il y a trois mois de cela, j’ai participé à une foire où la majeure partie des visiteurs qui ont pris mes cordonnés ont par la suite fait un tour au niveau de mon atelier’’, a-t-elle relaté.

Le Mali, l’invité d’honneur à la Fipa

L’initiatrice de la Fipa et présidente de la plateforme ‘’Bay Sa Waar’’, Fatou Dramé Fabira, considère que cet évènement, organisé pour mettre en exergue le talent et le savoir-faire de nos artistes, artisans et opérateurs économiques, devra permettre de relancer les activités de ces derniers. ‘’Cet évènement va servir à nos artisans, acteurs culturels, la relance poste covid-19. Parce que, comme on le sait si bien, la Covid-19 est venue nous mettre à terre. Et là, ça va servir d’échanges commerciaux entre les pays’’.  

En effet, de nombreux pays africains dont le Mali, la Gambie, la Mauritanie, le Rwanda (pays hôte de marque), l’Afrique du Sud, Madagascar, etc., participent à ce grand rendez-vous culturel et économique placé sous le thème du leadership féminin dans la renaissance africaine pour une relance inter-commerciale. Pays invité d’honneur, le Mali est venu avec une forte délégation. Ainsi, les organisateurs de la Fipa entendent fédérer ces Etats et promouvoir l’activité entrepreneuriale en mettant en avant leur savoir-faire, c’est l’artisanat, l’art, la culture.

La foire sera clôturée en beauté avec un grand diner de Gala qui sera animé par  les artistes  Oumy Sangaré, Djiby Dramé, les Frères Guissé, entre autres, pour magnifier les relations culturelles entre le Sénégal et le Mali.

BABACAR SY SEYE

 

Section: 
NOUVELLE PRODUCTION : Xalam 2 célèbre ses 50 ans de carrière avec "Retour aux Sources"
RÉPARTITION DROITS AUDIOVISUELS : Un peu plus de 100 millions donnés aux artistes
CARAVANE NATIONALE MOBICINÉ : ‘’Le mouton de Sada’’ va faire le tour du Sénégal
RECHERCHES - TIRAILLEURS SÉNÉGALAIS : Près de 500 enregistrements audio réceptionnés à l’Ifan
ALBUM REGGAE - CHANGEMENT CLIMATIQUE, MANIPULATION DE MASSE… : Mam J Ras Soul dénonce tout dans ‘’Mensonge’’
BAMAZI TALLE - COLLECTION DWELL : Cet artiste qui explore les traditions africaines
DANSE SPORTIVE : Douze jeunes pépites bénéficient du savoir-faire belge
PASSATION DE SERVICE AU GRAND THÉÂTRE : Le DG sortant liste ses réalisations
Hommage à Amadou Mahtar Mbow
Présentation de l'album "Poétesse" : Samira Fall sort 12 poèmes musicaux
PROFIL - RICH WANEH (RAPPEUR) : L’ambassadeur des cultures américaine et sénégalaise
CONFÉRENCE DE PRESSE CLÔTURE FESTIVAL DE JAZZ DE SAINT-LOUIS : Le nouveau directeur du comité d’organisation prône l’élargissement des perspectives
32e ÉDITION DU FESTIVAL DE JAZZ DE SAINT-LOUIS : Mansour Faye invite le ministère de la Culture à prendre en charge l’événement
‘’BEAUTÉ MAUDITE’’ DE NDÈYE MARIÈME DIOP : La célèbre chronique adaptée à l’écran
Ouverture Festival Jazz
BOB MARLEY
SAINT-LOUIS : 32e ÉDITION DU FESTIVAL INTERNATIONAL DE JAZZ L’appui de l’État attendu impatiemment
MATAM – LITTÉRATURE : Mamoudou Sidy Ba remporte le Prix Silima 2024
STLOUIS’DOCS 2024 : Le Grand Prix décerné au film ‘’Coconut Head Generation’’ d’Alain Kassanda
AVENEMENT DU PRESIDENT BASSIROU DIOMAYE FAYE : Le changement à la tête du Sénégal est « important » et « positif », selon le cinéaste Abderrahmane Sissako