Publié le 18 May 2024 - 21:17
AGRO-SYLVO-PASTORAL : MESURES POUR RÉPONDRE AUX PRÉOCCUPATIONS

Baisse du prix de l’engrais de 22 %, 35 t de phosphates à distribuer…

 

Dans le dessein de répondre aux attentes des agriculteurs et de prendre en compte plusieurs préoccupations pour le développement du secteur agricole, le ministre de l'Agriculture, de la Souveraineté alimentaire et de l'Élevage, Dr Mabouba Diagne, a échangé hier avec le Conseil national de concertation et de coopération des ruraux (CNCR) sur la gouvernance de la campagne agricole. Le prix de l’engrais a connu une baisse et sa quantité a été augmentée de 35 000 t.

 

Le prix des engrais a baissé de 22 % et celui de la filière tomate de 19 % cette année. L'information a été fournie hier à l'issue d'un Conseil d'administration du Conseil national de concertation et de coopération des ruraux (CNCR). "Je remercie le gouvernement pour le soutien de taille qu'il nous a apporté en augmentant le budget des intrants, les portant à 120 milliards. Cela nous a permis non seulement de réduire les prix de l'engrais, mais aussi d'augmenter sa quantité de 35 000 t", a déclaré le ministre de l'Agriculture, de la Souveraineté alimentaire et de l'Élevage, Dr Mabouba Diagne lors d’un point de presse. "Ces 35 000 t de phosphates seront distribuées gratuitement aux producteurs", a-t-il ajouté.

Il souligne que le pays importe pour 1 070 milliards F CFA en denrées alimentaires contre un budget de 742 milliards, d'où la nécessité de relever les manches pour garantir la souveraineté alimentaire. "Nous avons discuté de plusieurs axes de partenariat en misant sur les 10 filières dans lesquelles notre pays s'est engagé, à savoir le riz, le blé, l’huile, le lait, le sucre, les fruits et légumes. Nous nous sommes engagés à organiser des journées de réflexion et de stratégie avec l’intersyndicale de ces filières, dans le souci d’élaborer des stratégies communes que nous mènerons à bien", a fait savoir le ministre qui était en mission en Mauritanie concernant les préparatifs de la Tabaski.

Pour sa part, le président de la CNCR, Nazirou Sall, a apprécié la baisse des prix des engrais à 22 % par rapport aux années précédentes. "Sur ce plan, le Conseil d'administration du CNCR renouvelle son engagement à continuer à apporter son soutien", a-t-il déclaré, félicitant le président de la République d'avoir accepté d'organiser cette année le conseil agro-sylvo-pastoral. "Nous l'avons suivi au sein de la campagne. Nous allons apporter notre contribution à la préparation de ce conseil. Par ailleurs, nous avons posé un acte concernant le financement agro-sylvo-pastoral. Nous avons convenu avec le ministre de deux engagements. Il portera notre plaidoyer auprès du président de la République, de son Premier ministre et du ministre des Finances", a soutenu Nazirou Sall.

En effet, pour le financement du secteur agricole, le ministre Mabouba Diagne a déjà rédigé la correspondance qu'il compte envoyer au secteur bancaire (30 banques du Sénégal et institutions de microfinance), mais aussi aux producteurs, afin de voir comment accompagner le secteur agricole. Cela se fera en présence du gouvernement et de la banque centrale, d’après lui.

Concernant les jeunes et les femmes, le CNCR se réjouit de la décision du ministre d'octroyer un quota de semences aux femmes et de l'implication des jeunes dans la stratégie visant à atteindre les objectifs de la souveraineté alimentaire. Le ministre de l'Agriculture, de l'Élevage et de la Souveraineté alimentaire ainsi que les membres du CNCR s'engagent à rencontrer l'ensemble des filières pour la transformation de l'agriculture sénégalaise.

BABACAR SY SEYE

Section: 
INVESTISSEMENTS CHINOIS AU SÉNÉGAL : Plus de 660 milliards F CFA injectés en 10 ans  
NATIONALISATION, RACHAT DE CRÉANCES, TENSIONS DE TRÉSORERIE : 120 milliards dans le vent 
FIRST OIL : Fini le pétrole dans 20-30 ans, si…
Khuwaylid Capital
EXPLOITATION DES PHOSPHATES AU SÉNÉGAL : Les ICS, chronique d’un désastre permanent 
BAISSE DES PRIX : Ousmane Sonko donne Rv la semaine prochaine
INDUSTRIES CHIMIQUES DU SÉNÉGAL : Indorama doit 200 milliards FCFA à l'État du Sénégal
COOPERATION SENEGAL-MAURITANIE 500 nouvelles licences de pêche aux pêcheurs sénégalais
CONFERENCE POLITIQUE DES JEUNES DE « PASTEF/LES PATRIOTES » : Ousmane Sonko expose le « Projet » à la jeunesse ce dimanche
HARMONISATION DES SYSTEMES EDUCATIFS : Pour une meilleure mobilité des diplômés dans l’espace CEDEAO
RECOURS AUX EUROBONDS À DES TAUX ÉLEVÉS : La spirale de la dette
SOMMET COREE-AFRIQUE 2024 : Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, avocat du continent à Séoul
ENVIRONNEMENT - RESTAURATION DE L'ÉCOSYSTÈME CÔTIER : La Somone réceptionne les travaux de dragage de la lagune
APPROVISIONNEMENT EN OIGNON ET EN POMME DE TERRE POUR LA TABASKI : La tentation de la spéculation sur les prix
ARRIVÉE DU NAVIRE FPSO : 500 millions de pieds cubes seront traités par jour
3FPT
Activité industrielle
SECTEURS AGRICULTURE, ÉLEVAGE ET SANTÉ : 2,5 milliards de dollars injectés par la Banque islamique de développement
PRISE EN CHARGE DES ENFANTS PORTEURS DE HANDICAP (AUTISME, TRISOMIE 21…) : 20 037 620 F CFA collectés par l’association Enfants Soleil
PROJET GAZ NATUREL LIQUEFIE GRAND TORTUE AHMEYIM (GTA) Accostage du FPSO, de nouvelles perspectives énergétiques pour la Mauritanie et le Sénégal