Publié le 22 Jun 2012 - 16:21
LA DÉFENSE DE BREIVIK

Tout pour lui éviter l'asile psychiatrique

 

Au dernier jour du procès de l'extrêmiste norvégien, jugé pour la mort de 77 personnes l'an dernier, ses avocats ont insisté pour qu'il soit reconnu sain d'esprit et donc pénalement responsable. Dernier acte du procès Breivik, au tribunal d'Oslo. Au lendemain du réquisitoire du parquet norvégien, qui a demandé un internement psychiatrique de l'extrêmiste, c'était le tour, vendredi, de la plaidoirie de la défense. Celle-ci a insisté, sans grande illusion, pour qu'Anders Behring Breivik soit reconnu sain d'esprit, et donc pénalement responsable. Objectif: éviter au Norvégien, jugé pour la mort de 77 personnes l'année dernière, d'être interné dans un asile psychiatrique. La défense a terminé sa plaidoirie en demandant la peine de prison «la plus clémente possible».

 

L'avocat de Breivik, Geir Lippestad, a reconnu qu'espérer un acquittement était irréaliste, mais néanmoins «incontournable», dans la mesure où Anders Breivik plaide non-coupable, tout en reconnaissant avoir perpétré les attaques du 22 juillet 2011.Ce jour-là, Breivik avait ouvert le feu sur des jeunes travaillistes réunis en camp d'été sur l'île d'Utoeya, faisant 69 morts, des adolescents pour la plupart. Juste auparavant, il avait fait exploser une bombe près du siège du gouvernement à Oslo, tuant huit autres personnes. Au début de son procès, Anders Breivik avait dit avoir agi pour protéger la Norvège contre le multiculturalisme et «l'invasion musulmane», invoquant le «principe de nécessité» qui autoriserait, dans certaines circonstances exceptionnelles, un individu à en tuer d'autres.

 

Même si cela le promet à une longue peine de prison, l'extrêmiste de 33 ans tient à être déclaré sain d'esprit pour ne pas voir son idéologie invalidée par une pathologie mentale. Considérant qu'un internement psychiatrique serait «pire que la mort», le tueur a affirmé aux juges le mois dernier qu'il ne ferait pas appel s'il obtenait gain de cause sur ce point. Lors de sa plaidoirie vendredi matin, Geir Lippestad a fait remarquer que «la psychiatrie médico-légale est une science qui peut être inexacte», rejetant les conclusions d'une expertise psychiatrique attribuant à son client des «idées délirantes» et un goût pour la violence. «Si on regarde son enfance, on ne relève aucun signe qu'il a été violent», a souligné l'avocat. Le jeu de rôles World of Warcraft auquel s'adonnait Breivik n'est pas un jeu violent, a-t-il ajouté.

 

Breivik demande l'acquittement

Selon l'avocat, lors des attaques d'Oslo et d'Utoeya, Anders Breivik aurait déchainé «un enfer de violence», non pas parce qu'il aimait la violence, mais par «conviction idéologique». Et de relever le choix des cibles, très politiques: «Il aurait pu choisir Oslo City (un grand centre commercial), Karl Johan (la principale artère d'Oslo), si l'idée était de tuer le plus grand nombre possible. Ce n'est pas la violence qui est la mère de ses actes, c'est son extrémisme politique».

(La suite sur...)

 

Section: 
Tentative d’assassinat de Donald Trump : La directrice du Secret Service démissionne
Mali : Une attaque jihadiste fait 25 morts à Dembo dans le centre du pays
Présidentielle américaine : A peine lancée, la campagne de Kamala Harris déjà sur les rails
SÉANCE PLÉNIÈRE DU PARLEMENT DE LA CEDEAO : Guy Marius Sagna, le député antisystème 
FORTES TENSIONS ET RISQUES DE CONFLIT ENTRE LA CÔTE D'IVOIRE ET LE BURKINA FASO : Les raisons de l’escalade
Israël/Palestine : La Cour internationale de justice estime que l’occupation des territoires palestiniens par Israël depuis 1967 est « illégale »
Burkina : L'ex-dirigeant Damiba critique l'«aveuglement» de son tombeur Ibrahim Traoré, selon «Jeune Afrique»
DIEYNABA DIOP - PORTE-PAROLE DU PARTI SOCIALISTE : Première Franco-Sénégalaise députée
INTÉGRATION AFRICAINE : La ‘’teranga’’ gabonaise à Dakar  
COLONEL ABDOU AZIZ NDAW : ‘’La politisation de notre diplomatie est regrettable’’
ACTIVISTES GUINÉENS ARRÊTÉS
LEGISLATIVES EN FRANCE : La Pen de Bardella
Les défis de l'Alliance des États du Sahel (AES) et l'avenir de la libre circulation en Afrique de l'Ouest
CEDEAO/AES : Duel des sommets entre Abuja et les juntes militaires
Guerre à Gaza : Israël envoie une délégation à Doha pour négocier la libération des otages
Législatives en France : Fin du dépôt des candidatures, plus de 210 désistements pour éviter des triangulaires
Présidentielle en Mauritanie : Mohamed Ould Ghazouani réélu, selon les résultats provisoires officiels
FRANCE - ÉLECTIONS LÉGISLATIVES : L'extrême droite aux portes de Matignon, Macron désavoué
DES SUITES DE TORTURES : L’ancien chef de l’armée guinéenne meurt en prison
Niger: un groupe politico-militaire enlève le préfet de Bilma et exige la libération de l’ex-président Bazoum