Publié le 3 Jan 2024 - 11:55
AICHA BA DIALLO, ACTRICE

Une étoile à l’écran

 

En peu de temps, elle a réussi à marquer de son empreinte le paysage cinématographique sénégalais. Aïcha Ba Diallo est passée de reine de beauté à reine des séries télévisées, avec des récompenses au niveau national et international. L’actrice principale de la série à succès ‘’Salma : entre feu et passion’’ se prononce sur son parcours et insiste sur l’apprentissage et la formation pour hisser le cinéma sénégalais au niveau mondial.

À l’image des grands acteurs et actrices internationaux, Aicha Ba fait partie des fiertés du Sénégal dans le domaine du cinéma. Ayant vécu à Barcelone où elle a été miss Sénégal Espagne en 2014, la ravissante actrice est diplômée de deux différents écoles: l’école de théâtre ‘’La Casona’’ et celle de cinéma Silber studio. C’est à Barcelone qu’elle a débuté sa carrière d’actrice, avant de revenir au Sénégal. « Mes débuts dans le cinéma se sont très bien déroulés. J’ai commencé à Barcelone, je faisais du théâtre, des longs métrages. Au Sénégal, mon premier projet série était la série ‘’Mandjack’’ une production de Canal plus où j’ai tourné ici. Après cela, mon deuxième projet de série était Salma », renseigne-t-elle. En effet, c’est dans la série Salma de la maison de production ‘’Invictus media group’’, sortie en 2022, qu’elle s’est révélée au grand public et aux cinéphiles. La série raconte la vie de la Salma Siby qui, bien qu’issue d’une famille pieuse, a de mauvaises fréquentations.

Elle finit par être expulsée de chez elle. Un soir, elle est renversée par un homme Rachid Bathily qui va, par la suite, l’aider à sortir de son ancienne vie et l’épouser. Après cette union, Salma est au prise à de nombreux obstacles dans son ménage.

L’actrice dévoile : ‘’L’intégration dans la série s’est faite à travers Souleymane Sèye Ndiaye qui incarne Rachid Bathily qui est un ami de très longue date. Il a proposé mon profil au réalisateur et m’a contactée. Ensuite, on s’est vu et le courant est passé. Il a vu ce que j’étais capable de faire. On a fait le casting et il m’a pris pour le rôle principal’’. Ensuite, poursuit-elle, les tournages se sont bien passés. « Le moment au plateau de tournage était fun.

C’est une équipe très jeune. Cela se passait très bien, il y avait une très bonne ambiance. On est une famille, on s’entend à merveille. On travaillait très dur, mais il y avait un excellent climat sur le tournage », confie l’actrice. Aujourd’hui, Aïcha Ba dit vivre pleinement le succès de la production. ‘’Le succès de la série Salma, je le vis avec pleine d’humilité, mais il faut dire qu’on a travaillé très dur pour arriver à ces résultats. Il n’y a pas de magie, pas de secret. On a travaillé avec une équipe dynamique très professionnelle. J’ai toujours rêvé de participer dans un projet comme Salma avec le succès qu’elle a eu aujourd’hui. Je remercie le bon Dieu et le travail continue, parce que on n’a plus droit à l’erreur. On sait que ce qui reste à faire, c’est de bosser, travailler et avoir encore un autre résultat beaucoup plus grand, inshallah », ajoute-t-elle avec enthousiasme.

Grâce à la série Salma, Aïcha Ba a remporté des distinctions. Elle a été lauréate de la meilleure interprétation féminine au festival Teranga, à la première édition de Dakar Séries et récemment aux Sotigui Awards 2023 au Burkina Faso, avec son compagnon acteur Souleymane Sèye Ndiaye (meilleur interprétation masculin). Ces dernières distinctions leur ont valu des félicitations venant du public et surtout de la direction de la cinématographie. Des récompenses que l’actrice vit avec humilité et bonheur. Selon elle, ça fait toujours plaisir d’être récompensé pour son travail et qu’il n’y a pas de secret pour réussir ces rôles. « Il suffit juste de travailler, de se donner à fond. Le résultat que vous voyez dans Salma, c’est des années de beaucoup d’apprentissage, de pratique, où je me suis concentrée, où j’étais focus sur ce que j’avais envie de faire.

Donc, je me suis donné les moyens. L’apprentissage ne se termine pas, il faut toujours aller plus loin et donner le meilleur de soi- même’’, dit-il. Elle est souvent comparée à l’actrice américaine Viola Davis, du fait des émotions qu’elles transmettent. Une actrice qui par ailleurs l’inspire beaucoup. « Viola Davis est une personne que j’admire beaucoup. Je suis tout le temps en train de regarder ses séries, ses films. J’apprends beaucoup d’elle et qu’on me compare à elle, c’est un cadeau du ciel et je pense que c’est la meilleure actrice au monde, même si je sais que je ne suis pas encore à sa hauteur et mais on va travailler pour y arriver », déclare-t-elle avec ambition. La formation comme leitmotiv En outre, Aïcha Ba a un regard critique sur l’évolution du cinéma sénégalais. Elle insiste énormément sur la formation. « Aujourd’hui, le cinéma sénégalais est en train de vivre une évolution incroyable. Je pense qu’on peut faire de très grandes choses et arriver très loin. On a des films qui étaient en compétition au festival de Cannes, comme ‘’Atlantique’’ en 2019 et cette année ‘’Banel et Adama ‘’. Il ne nous manque absolument rien.

Le cinéma sénégalais est vraiment aimé par tout le monde. Côté acteur, il faut qu’on se forme, qu’on se prépare. Le métier d’acteur ce n’est pas juste de faire le buzz, ou pour sortir ou encore se faire connaître. C’est un travail très noble, très dur. Donc, il faut déjà préparer, former pour pouvoir atteindre des niveaux élevés. Je ne dirais pas seulement sur le côté acting, mais sur tous les postes : son, lumière, assistant réalisateur, réalisateur. On a besoin de personnes formées, préparées. Après cela, on est capable de faire des choses incroyables. Je crois que le cinéma sénégalais n’a pas encore montré tout le talent qu’il y a. On reste focus sur ce qu’on veut montrer et on a notre place partout’’, martèle l’actrice. Egalement, Aïcha dévoile un de ses projets du moment. « Je viens juste de terminer une série de Canal plus qui va sortir dans un mois plus ou moins où j’interprète le rôle de Lycka Fall, une avocate. Vous allez voir une autre facette de moi.

On est en train de préparer le tournage de la saison 2 de Salma qui est prioritaire, en ce moment. Après, on verra d’autres projets inchallah. De toute façon, nous sommes là, on n’attend que les projets pour travailler, faire ce qu’on aime et donner le meilleur de nous- mêmes’’. Elle promet une saison 2 de feu de la série Salma « La saison 2 de Salma, c’est pour bientôt. Je sais que les téléspectateurs ont très hâte, ils s’impatientent beaucoup. On est en train de préparer du lourd, Inshallah. Ce qu’on est en train de faire là, je pense que quand cela va sortir, cela va plaire à tout le monde. Qu’ils patientent un peu plus, cela va venir. Je vous promets qu’on arrive’’, annonce la vedette de la série.

NDEYE KHOUDIA DIENG(STAGIAIRE)

Section: 
DÉCÈS DE TOUMANI DIABATÉ : Sidiki perd sa boussole
RECHERCHÉ DEPUIS UN AN POUR TRAFIC INTERNATIONAL DE DROGUE Le rappeur AKBess interpellé et envoyé en prison
ITW - SATOU BAMBY (ARTISTE-MUSICIENNE) : "Je veux être dans les annales comme Youssou Ndour et Coumba Gawlo"
DIARRA SOW, DIRECTREUR GENERAL DE L’OFFICE DES LACS ET COURS D’EAU : Une spécialiste de la gestion intégrée des ressources en eau aux commandes de l'Olac
Le Festival de jazz de Saint-Louis accueille des artistes de renom
PORTRAIT DE PAPE ALÉ NIANG : Itinéraire d’un journaliste insoumis  
SORTIE DE L’ALMBUM ´´SSP’´ : Omzo Dollar entend corriger les jeunes rappeurs
NOUVEL ALBUM DE CARLOU D : Le ‘’Baye Fall’’ surfe sur les sommets
DEUXIÈME ALBUM DU PIONNIER DE L'URBAN GOSPEL : Scott s’ouvre à de nouvelles sonorités
COMPILATION ‘’DEFATI DARA’’ : Gaston regroupe vingt-neuf artistes
APRÈS UNE LONGUE ABSENCE : Dip revient avec ‘’LFLF’’
MAGGY MAMY, SLAMEUSE, AUTEURE DE LA TRILOGIE "ELLE.S'' : Un coup de maître
NOUVEL ALBUM : Adiouza met à exécution son ‘’Plan B’’
PREMIÈRE ÉDITION DE TRACE AWARDS : Le triomphe de Viviane Chidid
38e ANNIVERSAIRE DU DANDE LENOL : Baaba Maal invite les mélomanes au Grand Théâtre
MUSIQUE : Khady Pouye, artiste dans l’âme
SISTER LB (ARTISTE RAPPEUSE) : L’avocate des femmes
RENTRÉE 2023-2024 – ‘’GRAINE DU POUVOIR’’, ‘’ÉCHÉANCES’’, ''MARIAMA'', 'POLYGAME''... Des fictions pleines de rebondissements, d'émotions et de rires sur Sunu Yeuf
ENGAGEMENT ET DIPLOMATIE Baaba Maal au Sommet annuel des Nations Unies
OBSÈQUES DE JEAN-PAUL D’ALMEIDA : Fly high, Angel JP