Publié le 21 Mar 2023 - 14:53
DIALOGUE SOCIAL – INNOCENCE NTAP NDIAYE SUR LA TENSION SOCIALE

“Se taire serait une faute grave”

 

Le front social est en pleine ébullition, depuis quelques semaines au Sénégal. Dans tous les secteurs, des perturbations sont notées et beaucoup d’électricité dans l’air. Se prononçant en marge de la 26e Assemblée plénière du Haut conseil du dialogue social qu’elle dirige, Innocence Ntap Ndiaye a fait une lecture de la situation sociale du pays.

 

La 26e Assemblée plénière du Haut conseil du dialogue social (HCDS) se déroule à Saly Portudal depuis hier. Elle est placée sous le thème ‘’Évaluation du cadre stratégique d’intervention 2020-2022 et du programme d’activités annuel et du budget 2022’’. Dans ce cadre, en marge de la cérémonie d’ouverture, la Présidente du HCDS s’est exprimée sur la situation sociale qui prévaut dans le pays.

Selon Innocence Ntap, ‘’nous devons discuter en notre sein et formuler des propositions afin de sortir de l’instabilité. Avec cette dernière, on ne peut parler de paix sociale sans laquelle on ne peut construire un pays qui veut aller vers l’émergence’’. À l’en croire, ‘’nous allons, dans le contexte, faire une évaluation. Car, actuellement, se taire serait grave. Les conseillers ont décidé d’eux-mêmes qu’au cours de cette discussion, que cette question sera abordée et nous ne manquerons pas de revenir vers vous, car se taire serait une faute grave. La gestion de la cité, c’est le b. a. -ba d’un homme politique. Sans la cité, on n’a rien à gérer. Donc, il ne faut pas la casser. Elle maintient l'État de droit et permet aux acteurs politiques de maintenir les discussions pour accéder au pouvoir. C’est ce que l’État du Sénégal a connu depuis les indépendances et nous devons continuer cela’’.

Interrogée sur la dernière sortie du garde des Sceaux Ismaïla Madior Fall à propos du troisième mandat, la présidente du HCDS explique : ‘’La tension politique est inquiétante. Je suis juriste et on dit que quiconque crée un parti politique veut exercer le pouvoir. Et pour exercer un pouvoir, il faut un peuple, un territoire et des institutions qui fonctionnent (...) Parler de troisième, quatrième ou cinquième mandat n’a rien à voir avec ça. Nous avons confié ce travail à une institution qui a validé le mandat du président en 2019. Donc, cela ne devrait pas susciter un débat. Nous croyons en nos institutions quand on veut que les institutions soient respectées, car la justice est indépendante et les pouvoirs sont l’Exécutif, le Législatif et le Judiciaire.’’

Pour elle, ‘’il faut patienter, c'est mieux que de créer une instabilité. Ce qu’a dit le ministre de la Justice ne m’engage pas et je le dis ici : lui il parle en tant que membre du gouvernement et moi je parle en tant qu’une institution tripartite. Donc, il faut que cela soit clair.’’

Enfin, concernant la grève des syndicats du secteur de l’enseignement réclamant la libération de leurs collègues et des élèves, elle précise que ceci ‘’est une nouvelle page et nous avons une rencontre avec le gouvernement qui est en train d’évaluer. Nous avons deux rencontres demain et après-demain auxquelles le Haut conseil sera représenté et que la justice et le secteur primaire seront présents. On sort des élections de représentativité et j’ai déjà reçu des revendications. C’est pour vous dire que le dialogue n’est pas là pour qu’il n’y ait pas de grève, parce que c’est quelque chose qui est inscrit’’.

IDRISSA AMINATA NIANG (Mbour)

Section: 
SOUTIEN À LA PALESTINE : Le président Diomaye Faye prié d’expulser l’ambassadeur d’Israël au Sénégal
REMISE DE 450 TABLES-BANCS À L’IEF DE KOLDA : La mairie offre 450 tables-bancs aux écoles de la commune
THIÈS – PARCELLES DE MBOUR 4 ET DE LA NOUVELLE VILLE DE THIÈS : Le mouvement And Sopi Thiès en croisade pour une distribution équitable
SAINT-LOUIS : PRÉPARATIFS DE LA TABASKI : Les foirails et les marchés bien approvisionnés
CHAUFFEUR TORTURÉ À MBORO : Deux Chinois et un Sénégalais déférés au parquet
Gabrielle Kane
AwaléDakar Dem Dikk SA
CÉLÉBRATION TABASKI : Pour se payer une perruque, elle vole les bijoux en or de sa mère
JUSTICE – ‘’PRINCIPES DE BANGALORE’’ : Des magistrats à l’école de la déontologie juridique
TVA SUR LES PRESTATIONS DE SERVICES NUMÉRIQUES RÉALISÉES PAR LES ASSUJETTIS ÉTRANGERS : Le ministre des Finances change la donne
LUTTE CONTRE L’INSÉCURITÉ ALIMENTAIRE À KOLDA : Le Pam débloque 45 millions pour promouvoir le fonio dans les écoles
SAINT-LOUIS: CHANGEMENT CLIMATIQUE : Une étude  expose les pertes et  dommages dans la zone Nord
COUR SUPRÊME : Verdict attendu de l'affaire du marché de 71 milliards par le ministère de la Santé
LE MONDE DE LA PRESSE EN DEUIL : Mansour Dieng n’est plus
Vol en réunion avec usage d'arme
GÉNÉRAL BIRAME DIOP, MINISTRE DES FORCES ARMEES ‘’Le Sénégal travaillera sans relâche pour la réunification de la CEDEAO’’
KOLDA/ RECONNU COUPABLE DE SÉQUESTRATION, VIOL ET DE CHARLATANISME : Un charlatan guinéen condamné à 10 ans de prison ferme
SAINT-LOUIS: PASSATION DE SERVICE AU CROUS : Dr Babacar Diop décline sa feuille de route
Rackets dans l'espace CEDEAO
LUTTE CONTRE LA DROGUE ENTRE THIÈS ET KAOLACK : Les brigades régionales de la Docrtis saisissent 326 kg de chanvre indien