Publié le 11 Jan 2012 - 14:55
POSE PREMIÈRE PIERRE MUSÉE DES CIVILISATIONS NOIRES

Wade dit réaliser un rêve de Senghor

 

C’est sur un air de souvenirs et de nostalgie que s’est déroulée hier la pose de la première pierre du musée des Civilisations noires, à Dakar, par le président de la République, Abdoulaye Wade. ''Ce musée des Civilisations noires dont on procède à la pose de la première pierre, aujourd’hui, est une idée de notre feu président-poète Léopold Sédar Senghor. Ce musée, Senghor l’avait rêvé, Abdoulaye Wade l’a réalisé'', s’est enorgueilli Me Wade.

 

 

Et comme si l’enfant de Djilor pressentait que ce serait le troisième président du Sénégal qui allait réaliser son rêve, Senghor aurait demandé à Wade son avis là-dessus, à en croire ce dernier.

 

 

''A l’époque, je n’étais même pas dans la politique, j’étais encore enseignant en économie et Senghor m’a tenu au courant de ce projet et me l’a envoyé pour demander mon avis. Je me demande, aujourd’hui, quel avis pourrait avoir un enseignant d’économie sur ce projet. Peut-être qu’il avait perçu en moi une note d’africanisme ou d’africanité. Et je n’ai jamais perdu l’idée d’achever la bonne œuvre imaginée par notre poète-président'', a ajouté le président. Aussi, ne pouvait-il finir son mandat sans réaliser le grand rêve du chantre de la Négritude.

 

 

Est-ce pour cela que le dixième anniversaire du décès de Senghor – célébré également hier - a été choisi pour la pose de la première pierre. Que non ! a répliqué Wade : ''C’est une pure coïncidence ; en choisissant cette date, je n’avais pas pour référence le décès de Senghor, cela fait partie des mystères de la vie'', a avancé le successeur d'Abdou Diouf.

 

 

Selon le chef de l'Etat sénégalais, ''ce musée n’est pas pour le Sénégal ou pour l’Afrique, c’est le musée des Civilisations noires''. Wade le voudrait comme un temple de toutes les valeurs et œuvres noires. Il a dans cette perspective demandé au ministre en charge de la Culture, Awa Ndiaye, d’initier le plus rapidement possible une conférence mondiale afin que les Africains et la diaspora trouvent un contenu au futur monument.

 

 

15 milliards financés par la Chine

 

Le futur musée, deuxième des ''Sept merveilles'' du parc culturel initié par Wade doit coûter 15 milliards de F Cfa entièrement financé par la République de Chine. Présent à la cérémonie, l’ambassadeur de l'Empire du Milieu au Sénégal, Gong Yuanxin a magnifié les relations entre les deux pays.

 

La Chine devrait d'ailleurs aider le Sénégal dans la formation des équipes devant manager le nouveau joyau dans 22 mois, quand seront finis les travaux du musée à ériger sur le site derrière l’ancienne gare ferroviaire de Dakar et le Grand Théâtre national.

 

Bigué BOB

 

Section: 
NOUVELLE PRODUCTION : Xalam 2 célèbre ses 50 ans de carrière avec "Retour aux Sources"
RÉPARTITION DROITS AUDIOVISUELS : Un peu plus de 100 millions donnés aux artistes
CARAVANE NATIONALE MOBICINÉ : ‘’Le mouton de Sada’’ va faire le tour du Sénégal
RECHERCHES - TIRAILLEURS SÉNÉGALAIS : Près de 500 enregistrements audio réceptionnés à l’Ifan
ALBUM REGGAE - CHANGEMENT CLIMATIQUE, MANIPULATION DE MASSE… : Mam J Ras Soul dénonce tout dans ‘’Mensonge’’
BAMAZI TALLE - COLLECTION DWELL : Cet artiste qui explore les traditions africaines
DANSE SPORTIVE : Douze jeunes pépites bénéficient du savoir-faire belge
PASSATION DE SERVICE AU GRAND THÉÂTRE : Le DG sortant liste ses réalisations
Hommage à Amadou Mahtar Mbow
Présentation de l'album "Poétesse" : Samira Fall sort 12 poèmes musicaux
PROFIL - RICH WANEH (RAPPEUR) : L’ambassadeur des cultures américaine et sénégalaise
CONFÉRENCE DE PRESSE CLÔTURE FESTIVAL DE JAZZ DE SAINT-LOUIS : Le nouveau directeur du comité d’organisation prône l’élargissement des perspectives
32e ÉDITION DU FESTIVAL DE JAZZ DE SAINT-LOUIS : Mansour Faye invite le ministère de la Culture à prendre en charge l’événement
‘’BEAUTÉ MAUDITE’’ DE NDÈYE MARIÈME DIOP : La célèbre chronique adaptée à l’écran
Ouverture Festival Jazz
BOB MARLEY
SAINT-LOUIS : 32e ÉDITION DU FESTIVAL INTERNATIONAL DE JAZZ L’appui de l’État attendu impatiemment
MATAM – LITTÉRATURE : Mamoudou Sidy Ba remporte le Prix Silima 2024
STLOUIS’DOCS 2024 : Le Grand Prix décerné au film ‘’Coconut Head Generation’’ d’Alain Kassanda
AVENEMENT DU PRESIDENT BASSIROU DIOMAYE FAYE : Le changement à la tête du Sénégal est « important » et « positif », selon le cinéaste Abderrahmane Sissako