Publié le 24 May 2024 - 15:30
PASSATION DE SERVICE À LA SONES

Abdoul Niang s’engage pour des changements structurels

 

Charles Fall a passé le témoin à Abdoul Niang, nouveau directeur de la Sones. Ce dernier a décliné ses ambitions dans la gestion des infrastructures hydrauliques.

 

La cérémonie protocolaire de passation de service entre le directeur sortant de la Sones, Charles Fall, et le nouveau directeur Abdoul Niang s’est déroulée hier. "J'accueille cette nomination avec une grande reconnaissance, mais avec humilité, au regard de la taille des défis actuels ou qui se profilent à l’horizon pour notre secteur si déterminant dans l’œuvre de réalisation d’une qualité de vie pour nos compatriotes", a déclaré Abdoul Niang. Il a fait part des orientations stratégiques des autorités, des besoins des populations et le type de service public qu’il souhaite mettre en place avec les professionnels de la Sones, du secteur et les différentes parties prenantes.

"Dans quelle mesure serons-nous à l’avant-garde ? Comment serons-nous à la hauteur des défis importants, mais délicats qui nous attendent ? Je crois que là, il y a des réquisits, c’est-à-dire des conditions communes, en termes de vision et de méthodes", a-t-il indiqué. Il note que la gestion des infrastructures hydrauliques par la Sones doit refléter les orientations stratégiques de l’État du Sénégal dans l’objectif d’avoir les meilleures solutions sur la base des meilleures pratiques techniques, économiques, sociales et environnementales.

D'après Abdoul Niang, la construction d’un Sénégal souverain, juste et prospère, dans une Afrique en progrès en appelle à une Sones qui convertit en bien-être l’idéal d’un développement durable inclusif. "Dans ce Sénégal des synergies positives, il y a autant de nécessité à avoir du talent qu’à être exemplaire en termes d’attachement au bien public pour s’engager vers le nouveau cap des transformations structurantes", a-t-il soutenu.

Il soutient que ce changement de cap est nécessaire parce que le seuil d’utilité sociale des réalisations se mesure à l’aune des aspirations citoyennes. Et que dans un espace public ouvert, la participation citoyenne est un principe de gouvernance transparente et d’adaptation des solutions aux attentes des usagers.

"Cette charge reste un véritable sacerdoce même pour quelqu’un qui est issu du sérail et qui a blanchi sous le harnais, après en avoir été ingénieur chef de projet, chef de service, directeur, directeur général adjoint, coordonnateur technique, coordonnateur du projet KMS3 et aujourd’hui directeur général par la grâce de Dieu", a-t-il indiqué.

Dans une démarche qui se veut inclusive, le DG compte travailler à construire, dans le cadre d’un service public de l’eau potable ouvert et proactif, des synergies avec la Sen’Eau, l’Ofor, la DGPRE, la CPCPS, la DH, la DA et l’Onas. À ses yeux, au nom d’un souci du bien-être en partage, il est important de bâtir un consensus avec toutes les parties prenantes (élus locaux, associations de consommateurs, journalistes, organisations à la base, opérateurs privés locaux, etc.).

175 forages réalisés entre 2012 et 2024

De son côté, le directeur sortant Charles Fall a évoqué ses réalisations. "J'avais là une nouvelle page d’histoire à écrire. Nouvelle, cette page, parce qu’il fallait aller au-delà des belles réalisations qu’ont été les usines de Ngnith, KMS 1 et 2, les schémas directeurs et bien d’autres fleurons de l’écosystème hydraulique", a-t-il expliqué. Il renseigne que les 39 contrats du Programme eau potable et assainissement du millénaire (PEPAM) ont été bouclés pour des travaux qui ont permis au Sénégal de réaliser les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD). "Une performance rare à l’échelle africaine", dit-il.

Poursuivant, il note que malgré les acquis, le chemin qui mène vers les premiers volumes de KMS 3 en 2021 est encore long, selon les prévisions du schéma directeur. "Avec l’énergie de l’espoir et sur la base de la doctrine de l’intérêt général, différents programmes d'urgence ont sorti les quartiers sans eau de Dakar de la zone rouge", a-t-il soutenu. Cent soixante-quinze forages ont été réalisés, entre 2012 et 2024, dont 70 pour l’agglomération dakaroise pour 220 millions de litres d’eau par jour complémentaires ont été mobilisés pour Dakar, d’après Charles Faye.

Pour le périmètre affermé, il note que ce sont des volumes complémentaires de 350 millions de litres d’eau, entre 2012 et 2024.

"Ces travaux sont le miroir de nos efforts pour procurer du bonheur à nos compatriotes", a indiqué le directeur sortant Charles Faye.

BABACAR SY SEYE

Section: 
TENSIONS ENTRE PASTEF ET LES JOURNALISTES : Ousmane Sonko, les non-dits d’une relation amour-haine avec la presse
MIMI TOURÉ SUR LA PARTICIPATION DES FEMMES AUX ÉLECTIONS : ‘’Les femmes ne sont pas nécessairement porteuses de projets qui sont bons pour les femmes’’
APRÈS LES SORTIES DES POPULATIONS : Les ICS se lavent à grande eau
Mamoudou Ibra Kane
Thierno Bocoum
VISITE AU MARCHE À BÉTAIL DE DAHRA DJOLOF : ‘’Plus de 600 millions F CFA financés par le Fonstab n’ont pas été recouvrés dans la zone’’
POURSUITES JUDICIAIRES : Ousmane Sonko menace les dirigeants de l’ancien régime
« PROJET » PASTEFIEN : « A partir de septembre, le « Projet sera opérationnalisé », selon le député Ayib Daffé
KALIDOU SY, PROFESSEUR D'ANALYSES DE DISCOURS : ‘’La véritable efficacité d'un slogan dépend de la capacité des dirigeants à rester fidèles à ce mot d'ordre’’
‘’SOPI’’, ‘’NATANGUÉ’’, ‘’JUB, JUBAL, JUBANTI’’, ‘’FAST TRACK’’ : Les slogans comme arme de communication des régimes au Sénégal
ENTRETIEN AVEC GALLO TALL, PORTE PAROLE ADJOINT DU PDS : ‘’Karim a décliné des postes dans le gouvernement’’
RECOMPOSITION POLITIQUE : La méthode Amadou
CONSEIL DES MINISTRES : De nouveaux patrons pour la Senelec, Promoged, Petrosen Holding Sa, Aser, AEME…
ÉRADICATION DES ABRIS PROVISOIRES, DIGITALISATION INTÉGRALE DU SYSTÈME... : BDF veut rénover l'école sénégalaise 
Décret de répartition
MESURES INDIVIDUELLES : Les nominations en conseil des ministres
CONSOLIDATION DE LA PAIX AU SÉNÉGAL : Le Conseil interreligieux du Sénégal pour la paix  engage le combat
FIN DES CACIQUES AU PDS, PRISE DE CONTRÔLE DES KARIMISTES : Le grand remplacement  
UNE MISSION DE L’APR EN TOURNÉE À KOLDA : Les ‘’apéristes’’ préparent le terrain pour les futures échéances électorales
DEUX MOIS DE GOUVERNANCE BASSIROU DIOMAYE FAYE-OUSMANE SONKO : Un pouvoir entre complémentarité et promesses non tenues