Publié le 22 Jun 2012 - 15:56
INTERPELLATION DE ME OUSMANE NGOM

Le film du déferrement de l’ex-ministre de l’Intérieur

 

Après une nuit passée à la Section recherche de la gendarmerie de la Caserne Samba Diéry Diallo, l’ex-ministre de l’Intérieur, Me Ousmane Ngom a été déféré au parquet hier, avant d’être libéré sur convocation.

C’est aux environs de 12h20 mn que Me Ousmane Ngom a été déféré au parquet. Descendu à bord d’un véhicule 4x4 bleu accompagné d’une autre grise, l’ancien ministre de l’Intérieur a juste eu le temps de lever la main à ses quelques proches qui squattaient la cave, bien refoulés par les gardes pénitentiaires. C’est sous bonne escorte d’éléments de la Section de recherches de la gendarmerie de Colobane que Me Ngom est entré dans la cave. Son statut d’ancien ministre aidant, il n’a pas été mis en cellule comme c’est le cas de la plupart des déférés. Il a été installé sur une chaise placée au niveau du poste de sécurité de la cave.

Après une vingtaine de minutes d’attente, l’ex-ministre a été conduit, par les gardes pénitentiaires devant le Procureur général, près la Cour d’appel de Dakar. C’était aux environs de 12h 40mn. Au fur et à mesure que les minutes s’égrenaient, l’angoisse, la colère, l’amertume grandissaient chez les militants libéraux venus moins nombreux hier. Mais, aux environs de 13h15h, tous ces sentiments se sont dissipés lorsqu’un militant, arborant un T-shirt de l’Union des jeunesses travaillistes libérales (UJTL), a déchiré le silence du tribunal par ce cri : ‘’Ousmane Ngom libéré’’.

Subitement, surgit l’ex-ministre de l’Intérieur, du côté du parking menant vers les locaux du Parquet. Habillé d’un Obsanjo ‘’bleu baxa’’, il est assailli par les militants scandant ‘’Diambar, Diambar’’. Comme un héros qui venait de triompher d’une guerre, Me Ngom lève les bras en signe de victoire jusqu’à la sortie du tribunal où il a remercié ses frères, surtout ceux de Kolda où il a été appréhendé. ‘’Mention à Kolda. J’étais avec vous à Kolda et vous êtes là avec moi’’. Outre ses frères de Kolda, le responsable libéral de Saint-Louis a donné mention spéciale à son épouse qu’il a tenu à embrasser avant de s’adresser à la presse malgré le gêne affiché par sa douce moitié.

 

L’article 80 plane sur la tête de Me Ousmane Ngom

Seulement, déféré au parquet hier, Ousmane Ngom a été libéré sur convocation par le Procureur général. Par conséquent, l’ex-ministre de l’Intérieur devra se présenter à nouveau devant le magistrat, la semaine prochaine, précisément le lundi. Pour cause, l’article 80 pèse sur la tête de Me Ousmane Ngom. C’est l’intéressé lui-même qui l’a fait savoir après sa libération. ‘’A défaut d’avoir des preuves sur mon patrimoine illicite, ils m’ont collé l’article 80 à cause des propos que j’avais tenus au sortir du bureau du Procureur général’’, a-t-il expliqué. Et de préciser : ‘’J’avais dit que je ne déférerais plus à une convocation d’ici la fin des législatives et j’avais invité mes frères libéraux à faire autant’’. Loin de se débiner, Me Ngom d’ajouter : ‘’Je réitère plus que jamais mes propos’’. Parce que dit-il, ‘’les convocations ont été menées à cause de la campagne électorale’’.

 

FATOU SY

 

 

Section: 
NOMINATION DE NOUVEAUX PCA DANS LA FONCTION PUBLIQUE : Une fonction stratégique souvent méconnue
REMISE DU RAPPORT DES DÉPUTÉS SUR LA MODIFICATION DU RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE, AUJOURD’HUI : Les députés ‘’passent le témoin’’ à Amadou Mame Diop
NOMINATIONS DE PROCHES ET DE PARENTS DANS LES POSTES DE RESPONSABILITÉ : Le népotisme, une tradition ‘’républicaine’’ bien ancrée au Sénégal
ASSAINISSEMENT DE LA PRESSE : Mamadou Thior redemande la publication de la liste des médias en règle
RÉFORMES DU RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE : Les députés en conclave, la fumée blanche attendue aujourd’hui
JEUNESSE ET CITOYENNETÉ : Les Vacances citoyennes agricoles lancées hier à Roff
SÉANCE PLÉNIÈRE DU PARLEMENT DE LA CEDEAO : Guy Marius Sagna, le trublion qui bouscule le statu quo
RÉFORMES ET CHAMBOULEMENTS DANS LES AMBASSADES ET CONSULATS : Le Projet du grand remplacement au sein du personnel diplomatique
DÉMISSION DE JOE BIDEN : Kamala Harris prend le relais et l'Afrique suit de près
Abdou Latif Coulibaly
FONDS POLITIQUES ET SPÉCIAUX DE LA PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE : Le « trou noir » dans l’architecture de la finance publique
FONCIER À THIÈS : Le collectif de Mbour 4 demande la levée de la suspension des activités sur leur site
LOGEMENT SOCIAL : Une priorité pour le gouvernement
AMINATA TOURÉ BROCARDE LES OPPOSANTS DU DUO DIOMAYE-SONKO : La stratégie du bouclier et du glaive
THIERNO BOCOUM, PRÉSIDENT DU MOUVEMENT AGIR : "On a un président par intérim "
KOLDA/ BÉNÉFICIER DES INFRASTRUCTURES SOCIALES DE BASE DE L’ÉTAT : Les populations de cinq localités de la commune de Saré Bidji réclament un lotissement
THIÈS - APRÈS LA DÉCLARATION DE BDF : Les ouvriers réclament leur part de Mbour 4
ÉLECTIONS AU SÉNÉGAL : Les acteurs se penchent sur les plaies du système
SAINT-LOUIS : GOUVERNANCE DES RESSOURCES NATURELLES EN AFRIQUE : L’AJA pour une plus grande implication des citoyens
CENT PREMIERS JOURS ET FACE À LA PRESSE DE DIOMAYE : L’APR sans gants