Publié le 21 Aug 2021 - 09:40

Kër Leyti

 

Déjà fortement impactés par la pandémie de coronavirus et ses effets sur l’économie culturelle, les artistes sénégalais et internationaux au Sénégal voient une autre mauvaise nouvelle accompagner les fortes précipitations observées dans le pays ces deniers jours : la Maison de l’oralité Kër Leyti est sous les eaux. Une conséquence directe de cette situation est que cet espace de recherches et de création ferme ses portes. La triste annonce a été faite hier, dans une note parvenue à ‘’EnQuête’’, du Dr Massamba Guèye, Directeur de Kër Leyti, Maison de l’oralité et du patrimoine.

Depuis de nombreuses années, cette maison est ‘’un espace mis en place pour contribuer à l’amélioration de la collecte, de la conservation, de la vulgarisation et de la recréation des arts de l’oralité et de savoirs du patrimoine immatériel’’. Comme l’année dernière, lorsque Keur Massar, localité qui abrite ce ‘’Patrimoine de la vie’’, avait été inondé, cet espace dédié à l’oralité, tant cher au patrimoine africain, referme ses portes.

‘’Jusqu’à nouvel ordre’’, précise son directeur qui avoue un coup ‘’dur, dur pour (eux)… Obligés de quitter tout’’. Même si une partie de l’équipe et de la famille ont décidé de continuer à y vivre pour sécuriser les biens. Ce n’est pas pourtant le moment de ‘’polémiquer’’ ou de céder à la colère et à la détresse, tempère le conteur baptisé ‘’La Bouche de l’Afrique’’, fondateur de ce haut lieu de partage. Mais celui ‘’d’agir pour des solutions encore plus efficaces, plus structurelles’’. Et pour cela, il compte sur les avis des spécialistes pour sauver Kër Leyti.

...‘’Cette ‘maison’, ce ‘centre’, ‘l’investissement d’une vie !’, quand on la perd, on ne perd pas qu’un bien, mais plus’’… regrette le Dr Massamba Guèye. Une piste est déjà de ‘’retenir nos égo et œuvrer ensemble pour nous en sortir. A l’Etat de continuer à protéger ses citoyens, aux citoyens d’accompagner les efforts de l’Etat !’’. Ce n’est toutefois pas avec ces inondations que la galère a pointé le bout de son nez dans la ‘’Maison de l’oralité’’. Cela fait longtemps que les belles paroles ne font pas vivre leurs auteurs à Kër Leyti. ‘’L’eau courante manque parfois. Pas possible pour certains de manger. La situation est alarmante pour ce que je vis directement sur le terrain.

L’eau dans les maisons inondées comme la nôtre est aussi un danger avec l’électricité’’, dénonce le professeur. Ces peines et ces difficultés ne les forceront pas à baisser les bras. Car, assure le Dr Massamba Guèye, c’est de l’action qu’il nous faut ! Nous ‘’serons toujours reconnaissants à ceux qui font des efforts pour nous aider à sortir des eaux. Aucun effort n’est de trop. Nous continuons d’espérer, même dans la détresse, car nous avons foi en Dieu et savons que jamais nous ne serons seuls, avec le soutien de l’Etat, vos soutiens et messages’’, ajoute-t-il. Touché par la solidarité réciproque dans le quartier et les environs de ce lieu de patrimoine, le conteur assure, ‘’comme toujours’’, qu’ils continueront à tout faire pour trouver des solutions réfléchies.

 

Section: 
NOUVELLE PRODUCTION : Xalam 2 célèbre ses 50 ans de carrière avec "Retour aux Sources"
RÉPARTITION DROITS AUDIOVISUELS : Un peu plus de 100 millions donnés aux artistes
CARAVANE NATIONALE MOBICINÉ : ‘’Le mouton de Sada’’ va faire le tour du Sénégal
RECHERCHES - TIRAILLEURS SÉNÉGALAIS : Près de 500 enregistrements audio réceptionnés à l’Ifan
ALBUM REGGAE - CHANGEMENT CLIMATIQUE, MANIPULATION DE MASSE… : Mam J Ras Soul dénonce tout dans ‘’Mensonge’’
BAMAZI TALLE - COLLECTION DWELL : Cet artiste qui explore les traditions africaines
DANSE SPORTIVE : Douze jeunes pépites bénéficient du savoir-faire belge
PASSATION DE SERVICE AU GRAND THÉÂTRE : Le DG sortant liste ses réalisations
Hommage à Amadou Mahtar Mbow
Présentation de l'album "Poétesse" : Samira Fall sort 12 poèmes musicaux
PROFIL - RICH WANEH (RAPPEUR) : L’ambassadeur des cultures américaine et sénégalaise
CONFÉRENCE DE PRESSE CLÔTURE FESTIVAL DE JAZZ DE SAINT-LOUIS : Le nouveau directeur du comité d’organisation prône l’élargissement des perspectives
32e ÉDITION DU FESTIVAL DE JAZZ DE SAINT-LOUIS : Mansour Faye invite le ministère de la Culture à prendre en charge l’événement
‘’BEAUTÉ MAUDITE’’ DE NDÈYE MARIÈME DIOP : La célèbre chronique adaptée à l’écran
Ouverture Festival Jazz
BOB MARLEY
SAINT-LOUIS : 32e ÉDITION DU FESTIVAL INTERNATIONAL DE JAZZ L’appui de l’État attendu impatiemment
MATAM – LITTÉRATURE : Mamoudou Sidy Ba remporte le Prix Silima 2024
STLOUIS’DOCS 2024 : Le Grand Prix décerné au film ‘’Coconut Head Generation’’ d’Alain Kassanda
AVENEMENT DU PRESIDENT BASSIROU DIOMAYE FAYE : Le changement à la tête du Sénégal est « important » et « positif », selon le cinéaste Abderrahmane Sissako