Publié le 30 Jan 2012 - 18:07
MUSIQUE – CONCERT DE SES ''20 ANS'' SUR SCÈNE

Coumba Gawlo met le feu à Sorano

Coumba Gawlo

 

22h56mn, les lumières du théâtre Daniel Sorano s’éteignent, les rideaux se lèvent, une salve d’applaudissements accueille un danseur et les musiciens de Coumba Gawlo. Le public est impatient de voir l’artiste qui sans être sur scène entonne son premier morceau de la soirée. Juchée sur un ascenseur, elle amorce tout doucement une descente sur le plateau pour le bonheur d’un public pris d’hystérie, ovationnant sans fin la star sénégalaise qui fête ses vingt (20) ans de présence dans la musique. Et ce sera la fiesta toute la soirée.

 

 

Le spectacle offert aux fans a été de haute facture, en témoignent les ‘’Coumba, Coumba’’ ou ‘’la diva, la diva’’ scandés à tue-tête par l'assistance venu très nombreux. Le système lumineux de Sorano complotait parfaitement avec ceux des nombreux téléphones portables à caméra qui s’agitaient à tout vent pour immortaliser l’événement.

 

 

Vêtue d’abord d’une longue robe brillante couleur dorée, Coumba Gawlo Seck a chanté durant trois tours d’horloge, puisant dans son riche répertoire musicale des morceaux tels que ''Li ci Mbëgeel''. L'auteure de ''Bine Bine'' a été accompagnée notamment par le tambour-major Doudou Ndiaye Rose qui a marqué cette soirée de son empreinte. ''Tu es sublime Coumba'', entendait-on par-ci, ''merci Coumba, tu es notre fierté’’, s'exclamait-on par-là.

 

 

Effusion de charme

 

Quelque quatre chansons plus tard, l'interprète de ''Pata Pata'' troque sa première tenue contre une robe de soirée bleue moulante qui laissait découvrir sa grande silhouette pour le bonheur des hommes. Face à cette effusion de charme, quelques admirateurs s’inviteront sur la scène, certains pour esquisser des pas de danse, d’autres en profiter pour toucher la chanteuse.

 

 

Un jeune homme s’est même permis de la porter dans ses bras, il sera vite ramené à la raison par les forces de sécurité. Le tout est assorti d’une démonstration de distribution de billets de banque. Des enveloppes d’une valeur d’un million F Cfa sont offertes par le représentant du Premier ministre et par Abdoulaye Racine Senghor, directeur de cabinet du ministre en charge de la Culture, mais également par le ministre de la Femme, Aïda Mbobj, et Serigne Mbacké Ndiaye qui eux, ont fait le déplacement.

 

 

00h 48mn, Coumba et ses musiciens se retirent pendant une dizaine de minutes. Et c’est drapés de boubous blancs qu’ils reviennent sur le plateau pour continuer d'égayer les aficionados qui, durant toute la soirée, ont dansé aux sons et rythmes des percussions. Outre de souffler les bougies d'anniversaire, le spectacle sera aussi marqué par la remise de cadeaux par son père et sa mère Fatou Kiné Mbaye, par son fan club, et par des ''bébés Gawlo'' dont a la charge celle qui, à 14 ans, a gagné le concours ''Voix d'or du Sénégal'' avec la chanson Soweto écrite par son père en hommage à Nelson Mandela alors dans les geôles du régime de l'apartheid. La belle soirée a pris fin vers 3 heures du matin.

 

DISCOGRAPHIE

  • 1990 : Seytane

  • 1991 : Xaalis

  • 1992 : Accident

  • 1994 : Deweneti

  • 1995 : Kor dior

  • 1997: Amine

  • 1998 : Yo male

  • 1998 : Pata pata

  • 1998 : Aldjana

  • 1998 : Fa fa fa fa fa

  • 2001 : Sa lii sa léé

  • 2002 : Crazy mbalax

  • 2002 : Ma yeur li nga yor

  • 2003 : Gawlo et Diégo

  • 2004 : Takusaan: Vivre à Dakar 1 et 2

  • 2006 : Dewenati show

  • 2007 : Dieureudieuf

  • 2010 : Ma djinn

     

    RÉCOMPENSES

 

  • 1986 : ''Voix d'or du Sénégal'' pour une chanson titrée ''Soweto''

  • 1995 : - "Bideew" (Etoiles) de la meilleure chanteuse moderne ; "Bideew" (Etoiles) de la meilleure production ; "Bideew" (Etoiles) du meilleur clip

  • 1998 : Son album Yo male devient disque d`or (Belgique) et de platine (France)

  • 1999 : - Tube de l'été en France pour Pata Pata ; Disque de platine en France pour Pata Pata ; Koras Awards ''Meilleur espoir féminin de la musique africaine'' pour Pata Pata

  • 2001: - Koras Awards ''Meilleure artiste féminin africaine'' pour Sa Lii Sa Léé ; ''Koras Awards ''Meilleure artiste de l'Afrique de l'Ouest'' pour Sa Lii Sa Léé

  • 2002: - Marraine du Haut commissariat des Nations-Unies pour les réfugiés.

ANTOINE DE PADOU

Section: 
FORUM DE L’ARTISTE ENTREPRENEUR : Une boussole dans le secteur numérique
NOUVELLE PRODUCTION : Xalam 2 célèbre ses 50 ans de carrière avec "Retour aux Sources"
RÉPARTITION DROITS AUDIOVISUELS : Un peu plus de 100 millions donnés aux artistes
CARAVANE NATIONALE MOBICINÉ : ‘’Le mouton de Sada’’ va faire le tour du Sénégal
RECHERCHES - TIRAILLEURS SÉNÉGALAIS : Près de 500 enregistrements audio réceptionnés à l’Ifan
ALBUM REGGAE - CHANGEMENT CLIMATIQUE, MANIPULATION DE MASSE… : Mam J Ras Soul dénonce tout dans ‘’Mensonge’’
BAMAZI TALLE - COLLECTION DWELL : Cet artiste qui explore les traditions africaines
DANSE SPORTIVE : Douze jeunes pépites bénéficient du savoir-faire belge
PASSATION DE SERVICE AU GRAND THÉÂTRE : Le DG sortant liste ses réalisations
Hommage à Amadou Mahtar Mbow
Présentation de l'album "Poétesse" : Samira Fall sort 12 poèmes musicaux
PROFIL - RICH WANEH (RAPPEUR) : L’ambassadeur des cultures américaine et sénégalaise
CONFÉRENCE DE PRESSE CLÔTURE FESTIVAL DE JAZZ DE SAINT-LOUIS : Le nouveau directeur du comité d’organisation prône l’élargissement des perspectives
32e ÉDITION DU FESTIVAL DE JAZZ DE SAINT-LOUIS : Mansour Faye invite le ministère de la Culture à prendre en charge l’événement
‘’BEAUTÉ MAUDITE’’ DE NDÈYE MARIÈME DIOP : La célèbre chronique adaptée à l’écran
Ouverture Festival Jazz
BOB MARLEY
SAINT-LOUIS : 32e ÉDITION DU FESTIVAL INTERNATIONAL DE JAZZ L’appui de l’État attendu impatiemment
MATAM – LITTÉRATURE : Mamoudou Sidy Ba remporte le Prix Silima 2024
STLOUIS’DOCS 2024 : Le Grand Prix décerné au film ‘’Coconut Head Generation’’ d’Alain Kassanda